Quand deux anciens Zèbres se croisent

Montignies s’est imposé dimanche face au leader binchois de la P1 Hainaut. De quoi ravir Thierry Briquet, l’entraîneur montagnard, qui retrouvait pour l’occasion Jean-Louis D’Achille avec qui il a joué sous les couleurs du Sporting de Charleroi.

F.R.
Quand deux anciens Zèbres se croisent
Jean-Louis D’Achille et Thierry Briquet ont de bons souvenirs en commun.

«Mes joueurs le méritent, ils ont bien respecté les consignes, se félicite l’ancien portier des Zèbres. Je leur avais demandé de travailler et récupérer le ballon. Avec la volonté et la baraka qui nous avait tourné le dos la semaine passée, nous l’avons fait. Aujourd’hui nous avons concrétisé nos occasions même si c’est malheureux pour Binche et mon homologue qui s’est créé pour le plus grand nombre d’occasions franches. Les Binchois ont la place pour tuer le match mais ils n’ont pas su le faire, on en a profité, c’est le football. Nous n’avions rien à perdre dans ce match et j’avais donné comme consigne en seconde période de ne pas prendre le deuxième but et partir de derrière avec de la vitesse. Il fallait aussi davantage tenter sa chance. Ils étaient plus forts mais nous avons la chance avec nous»