Le père Samuel a-t-il péché?

Blanchiment, exercice illégal de la médecine, abus de confiance et même viol sont les inculpations retenues.

Frédéric Dubois
Le père Samuel a-t-il péché?
MONTIGNIES-PROCESSION-15 AUGUST-SAMUEL-FATHER ©BELGA

Six ans après la vague de perquisitions menées simultanément à Bruxelles et en l’église de Saint-Antoine de Padoue à Montignies-sur-Sambre, le père Samuel voit enfin son dossier aboutir devant la chambre du conseil de Charleroi. Ce lundi, l’audience servira uniquement à fixer un calendrier pour ce procès qui verra Charles Clément Boniface répondre d’une litanie d’inculpations. Le réquisitoire du parquet attribue en effet une série de méfaits au prêtre, à en faire pâlir les clients habituels du palais de justice. On lui reproche ainsi des faits de blanchiment d’argent et d’escroquerie portant sur 1,4 million d’euros. Dix-sept personnes se sont d’ailleurs constituées parties civiles contre le religieux qui se défendra également d’abus de confiance puisque le ministère public le soupçonne d’avoir utilisé des dons à des fins personnelles. Son ASBL Saint-Rita, basée à Bruxelles, est elle aussi pointée du doigt par la Justice qui l’accuse d’abus de biens sociaux, de faux et usages de faux et d’avoir déclaré de faux bilans comptables.