L’Essor a oublié de défendre

Des deux déplacements de ce week-end, celui-ci était, sans doute, le plus abordable. Mais comme en BDL, les Essoriens ont échoué. Pourtant, ça démarrait plutôt bien. Une défense, une fois n’est pas coutume, qui répondait à l’attente et, offensivement, ça tournait plutôt pas mal, 10-18. Oui mais voilà, fallait-il tenir sur la longueur, chose sur laquelle Pascal Angilis avait insisté. Se focaliser sur une intensité de tous les instants, quarante minutes durant. À ce niveau-là, le 2e quart était déjà nettement moins bon mais pouvait être pallié, dans la mesure où ça tenait encore en attaque, 30-35.

F.P.

Mons B 85-Essor A 65