L’adaptation des Normaliens

L’équipe de Morlanwelz est en train de trouver son rythme, au sein d’une série qu’elle découvre. Elle se donne de l’air en base de classement.

Jérémy Delforge
L’adaptation des Normaliens
DSC_0141.JPG ©ÉdA

Balancé en P2C sur le fil, pour palier la réaffectation de Braine parmi l'élite provinciale, Morlanwelz n'a pas vraiment eu le temps de préparer sa saison. Au contraire, le club, habitué aux accessits au sein de sa série habituelle, comptait passer une année tranquille. Aujourd'hui, dans la cour des «grands», le club compte se battre pour ne pas descendre. Après un début de championnat catastrophique – défaites et exclusions – les Normaliens semblent avoir trouvé leur rythme. Ils restent d'ailleurs sur une belle série de neuf points sur neuf qui leur permet d'intégrer le ventre mou du classement et de se donner de l'air par rapport à Marcinelle et Beaumont, les lanternes rouges de la série. «Il nous faut du temps pour nous adapter à ce nouvel environnement, précise Gaëtan Crupi, le président de Morlanwelz. Le niveau dans le Hainaut est plus élevé que dans la région du Centre. Aujourd'hui, on a compris que si on voulait gagner, on devait élever notre niveau de jeu. Avant, on n'avait pas besoin de forcer notre talent pour l'emporter.»