À plus de 400 dans les ruelles d’Anderlues

Il y avait beaucoup de monde samedi pour la troisième manche du challenge de la province de Hainaut. François Decamk y a fait son come-back.

Geoffroy Bruyr
À plus de 400 dans les ruelles d’Anderlues
Aurian Mathurin se classe troisième sur la courte distance. ©ÉdA – 501968402818

La caravane du challenge de Hainaut s’est arrêtée samedi à Anderlues pour une course particulière puisque se déroulant dans les ruelles de la Bourlette. Si l’an dernier l’épreuve avait été organisée "virtuellement" (les coureurs avaient dix jours pour effectuer l’une des deux distances), cette fois on a eu droit à vrai départ de masse devant la Mutualité Chrétienne. Cette troisième manche du challenge, qui succédait au jogging Saint-Feuillien de Le Rœulx et au Running Day de Marcinelle, a rassemblé 434 coureurs.

Au départ de la rue du Douaire, ils avaient le choix entre un tracé de 10 km et de 5,6 km. Ils passaient une dizaine de ruelles différentes, sur des pavés mais aussi de l'asphalte. "La particularité de l'événement c'est évidemment ces passages dans les ruelles, évoque Nicolas Guerlement de l'association La Musette. Les gens apprécient ce type de parcours original. Pour ceux qui envisagent un bon classement, il est indispensable de ne pas être trop attentiste car les ruelles sont plutôt étroites et donc les dépassements pas évidents du tout." Un échauffement de qualité était donc hautement recommandé!

Averti, François Decamk s'est d'abord montré discret avant d'émerger pour finalement terminer premier de la longue distance. Il a rejoint Alexandre Lucion au 3e km puis Pierre Lambin au 4e km avant de faire la différence sur une portion asphaltée entre le 5e et le 6e km. Cette victoire avait une saveur particulière après plusieurs mois de galère dus à des blessures à répétition. "Quel plaisir de pouvoir à nouveau épingler un dossard! Cela me manquait vraiment, de même que l'ambiance d'une course. J'essaye de retrouver un niveau acceptable. Je suis venu sans prétention ni objectif. Je me dois de remercier mon coach Ruddy Walem et l'association Madres de Jean-François Ghem qui m'ont toujours soutenus."

Vandenabeele sur le court

François ne veut pas brûler les étapes. "Je ne ferai pas le challenge entièrement. Je préfère ne pas me projeter trop loin, vu d'où je viens. Mais je serai certainement présent à Binche la semaine prochaine, si mon corps ne réagit pas négativement aux efforts fournis ce samedi."

Spécialiste du 800 m, Kilian Vandenabeele a fait parler sa vitesse sur la courte distance. Le coureur du team Blue Wolf Project, la section de demi-fond de l'ACLo, s'est positionné directement en tête. "Je voulais éviter de devoir slalomer dans les ruelles. L'objectif de départ n'était pourtant pas de gagner: je suis venu préparer la saison de piste."

Après s’être arrêté à Binche le 20 mars, les challengers seront de retour dans la région de Charleroi le 16 avril (jogging de l’abbaye de Soleilmont à Châtelineau) et le 7 mai (Ensemble avec les personnes extraordinaires à Marcinelle).

Les plus consultés depuis 24h