Les coureurs confinés au rendez-vous

Le challenge de Hainaut a fait escale dans les ruelles anderlusiennes durant dix jours. Ils sont au moins 350 à les avoir découvertes.

Geoffroy BRUYR
Les coureurs confinés au rendez-vous
Les Anderlusiens ont vu déferler 350 runners dans leurs ruelles en dix jours. ©ÉdA – 501276926511

Le challenge de la province de Hainaut a trouvé son rythme de croisière avec ses courses virtuelles puisque, après Binche, Le Rœulx et Marcinelle, c'était au tour d'Anderlues et de ses ruelles de la Bourlette d'accueillir une des manches. Elle s'est déroulée sur dix jours, du 4 au 14 mars, depuis la rue du Douaire. «Nous avions été frustrés l'an dernier de ne pouvoir organiser notre course en raison du premier confinement, raconte l'organisateur Nicolas Guerlement. Lorsque les promoteurs du challenge ont proposé de faire des courses virtuelles, nous avons foncé.»

L'association «La Musette», à qui l'on devait cette course, a pour objectif de mettre en valeur sa commune et de réaliser des actions sociales. «Le premier est atteint en amenant les runners dans pas moins de douze ruelles dont certaines méconnues par les Anderlusiens eux-mêmes. Le deuxième le sera également puisqu'avec les bénéfices nous comptons offrir une petite voiture électrique pour les enfants malades de l'hôpital de Lobbes.»

Contrairement aux précédentes éditions, il n'y avait qu'une seule distance (8.2 km). «Nous avons regroupé toutes les ruelles des deux distances habituelles. Ce parcours est assez atypique et permet vraiment de découvrir Anderlues autrement.»

C'est évidemment durant les deux week-ends que le parcours était le plus fréquenté. «Quand je m'y rendais, je voyais beaucoup de voitures sur le parking de la Mutualité chrétienne. Les gens ont vraiment besoin d'événement de ce type pour se retrouver, recréer un lien social. Elles permettent aussi d'attirer des coureurs d'autres provinces.»

Dans la moyenne

Nicolas estime que 350 coureurs se sont rendus à Anderlues durant la semaine. «J'espérais entre 300 et 400, comme ce fut le cas pour le cas pour les étapes précédentes du challenge, et nous sommes en plein dedans.»

Pour compiler tous les chronos envoyés par les runners, il faut du temps et beaucoup d’investissement personnel. Cette tâche, Maxime Doyen l’effectue avec brio. Tout en haut du classement qu’il a fait paraître, et qui est encore susceptible d’être modifié (mais pas pour les premières places), trône Steve Coppin. Il devance François Lecolley qui s’était déjà classé 2e au jogging de Le Rœulx puis aux Running Days de Marcinelle.

Samedi dernier, alors que les coureurs pouvaient encore se rendre à Anderlues, a déjà débuté la 5e étape du challenge, à Besonrieux, pour un 8.8 km que l’on peut effectuer jusqu’à dimanche.