Insolite: les pompiers appelés en urgence… pour venir entretenir son poêle!

L’occupante d’un immeuble à appartements a signalé que son poêle faisait beaucoup de fumée et qu’il fallait venir vite ! Les pompiers et la police sont arrivés à toute vitesse avec une grande échelle, une autopompe et une citerne.

Jean van Kasteel
Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est (ZOHE) en intervention à Montignies-sur-Sambre.
Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est (ZOHE) en intervention à Montignies-sur-Sambre. ©FVH

Scène surréaliste à Montignies-sur-Sambre ce lundi matin. Vers dix heures, une riveraine de la rue Trieu Kaisin dans ce quartier à l’est de Charleroi a appelé la société de logements La Sambrienne: “je viens d’essayer d’allumer mon poêle, ça fume beaucoup… Il faut venir vite !”

Les pompiers ont été prévenus et sont arrivés à toute vitesse, suivis par une équipe de police : l’adresse est un immeuble à appartements, l’appel vient des étages : la situation – si elle dégénère – pourrait s’avérer catastrophique avec de nombreuses victimes potentielles. Une grande échelle, une autopompe, une citerne et un véhicule de commandement traversent les rues de Charleroi, sirènes hurlantes, pour arriver au plus vite.

Sur place, bonne nouvelle, l’incendie n’a pas encore détruit des fenêtres ou atteint la toiture. Les pompiers montent quatre à quatre pour se rendre dans l’appartement, pendant que d’autres préparent le matériel d’intervention. Ils arrivent chez la femme qui les a appelés, mais rien n’est visible… Ils demandent où se trouve l’incendie, et elle leur répond : “Ah mais il n’y a pas d’incendie. Il faut juste faire l’entretien du poêle. Quand je l’allume, il y a beaucoup de fumée. Je n’ai pas les moyens de le faire entretenir, vous êtes pompiers, c’est à vous de le faire.”

Les “faux appels mal intentionnés” peuvent être facturés par les pompiers

Les pompiers ont donc plié bagage et sont repartis. Sans faire l’entretien du poêle, bien sûr. La société de logement ou l’habitante pourraient même recevoir une facture – salée – pour l’intervention.

”Dans le cas des FAMI, les Faux Appels Mal Intentionnés, les pompiers peuvent facturer, en effet”, nous explique le major Michel Méan des pompiers de la zone de secours Hainaut-Est. “Le déplacement, le temps des hommes, le matériel déplacé : il y a un règlement de facturation précis qui nous permet de facturer nos interventions non urgentes, comme quand on nous appelle pour fracturer des portes alors qu’un serrurier pourrait le faire, ou dans certains cas pour des nids de guêpe. Sauf qu’ici en plus, si on devait se décider à facturer, l’entretien du poêle ne serait évidemment pas fait… Ce n’est pas notre mission.”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...