Violence conjugale à Charleroi: un nouveau sursis

Boris a trahi la confiance de la justice. Mais il obtient tout de même une seconde chance.

L.C.
 Condamné avec sursis pour des faits de même nature, Boris a à nouveau été violent. Il évite toutefois la prison ferme.
Condamné avec sursis pour des faits de même nature, Boris a à nouveau été violent. Il évite toutefois la prison ferme. ©Tinnakorn – stock.adobe.com 

La soirée du 14 au 15 juin dernier, Boris s’est rendu à deux reprises au domicile de son ex-compagne. Un peu avant les faits, cette dernière venait d’exprimer sa volonté de faire une pause dans la relation sentimentale entamée avec le prévenu depuis quelques mois. Décision que le prévenu a eu du mal à accepter.