Cinq voleurs de câbles en gare de Charleroi-Sud: certains avouent, d’autres «ne savaient rien»

Le vol de câbles le long des voies ferroviaires est un fléau bien connu du parquet de Charleroi. À chaque fois, les voleurs prennent des risques inconsidérables pour couper des mètres et des mètres de câbles. Après quoi, les malfaiteurs écument les repreneurs agréés pour revendre la marchandise volée et toucher des milliers d’euros.

L.C.
Cinq voleurs de câbles en gare de Charleroi-Sud: certains avouent, d’autres «ne savaient rien»
©Pituk – stock.adobe.com 

Mercredi matin, six prévenus étaient poursuivis pour des vols commis à la gare de Charleroi-Sud en l’espace de quelques jours d’avril 2022. Marcel, détenu pour les faits, et qui possède des antécédents de vols, reconnaît son implication dans les faits. Pas Michaël, qui jure que c’est Gérald qui a volé 30 mètres de câbles au préjudice d’Infrabel. " Moi, j’étais avec lui quand on s’est fait arrêter. Mais je ne sais pas ce qu’il a fait avant.". L’enquête, menée auprès des repreneurs de métaux, a confirmé l’attractivité du business. " Les deux prévenus étaient parvenus à revendre pour 3700 et 8000 € de métaux.", indique le parquet.

Nunziatina, la compagne de Michaël, est également sur le banc des prévenus. Cette dernière a, selon le parquet, commis un recel en gardant à son domicile des câbles volés. " Je ne savais pas que c’était volé. C’est une connaissance qui travaillait pour Infrabel qui est venue déposer ça chez moi.", précise la prévenue.

Pour sanctionner l’attitude des six prévenus, le parquet a requis des peines différentes: six mois de prison pour Nunziatina et un an de prison pour Michaël et Marcel, déjà condamnés par le passé pour vols. Douze mois de prison sont requis contre Nicolas et Mickaël et 18 mois pour Gérald. Les trois derniers cités sont jugés par défaut.

Un sursis probatoire, une absorption avec un précédent jugement et un acquittement sont sollicités par les trois prévenus. Jugement fin de semaine.