Charleroi: entre 3 et 4 enlèvements de dépôts clandestins chaque jour

En 2021, l’intercommunale Tibi a effectué près de 1200 interventions pour évacuer des dépôts clandestins en voirie à Charleroi.

D.A.
 Des déchets en sac ou en vrac sur les trottoirs: hélas courant pour Tibi.
Des déchets en sac ou en vrac sur les trottoirs: hélas courant pour Tibi. ©D.A.

Des meubles déglingués sur le trottoir au coin de la rue, des déchets en sacs ou en vrac sous un pont, des gravats abandonnés à l’orée d’un parc ou sur un square: à Charleroi, c’est malheureusement courant. Chaque jour ouvrable, l’intercommunale Tibi intervient en moyenne entre trois et quatre fois pour enlever des dépôts clandestins en voirie. Elle a ainsi opéré pas moins de 1194 services au cours de l’année écoulée, ce qui est énorme. Cela ne représente pourtant que 82% de ses 1441 interventions de propreté publique. Ces précisions viennent d’être apportées dans le dernier bulletin des questions écrites par l’échevin en charge de cette compétence, Mahmut Dogru. Dans plus de 90% des cas, les dossiers ont été clôturés endéans les trois jours. Parmi eux, 58% l’ont été endéans la journée et 24% dans les 48 heures. Comment signaler la présence d’un dépotoir dans l’espace public? Il existe trois canaux: par courriel à proprete@tibi.be , via un formulaire disponible sur le site internet de l’intercommunale ou au numéro vert gratuit 080094234. À noter que Tibi n’intervient qu’en voirie. La Ville continue pour sa part à évacuer les dépôts dans les parcs et jardins publics, sur les squares, les terre-pleins dont elle a la gestion. Pas le domaine privé donc, où le nettoyage incombe aux propriétaires. Le 080024063 est également accessible en cas de constat de problème. Selon l’échevin Dogru, 200 appels ont été recensés entre le début de l’année et la mi-mai. La moitié d’entre eux portaient sur des situations du ressort de Tibi. Les appelants ont alors été réorientés vers l’intercommunale.