Charleroi: un trafiquant de drogue tombe à cause de l'accident de voiture de son frère

Karim contestait être le dirigeant d’un trafic de cocaïne et d’héroïne. Sa culpabilité a été confirmée, ce jeudi après-midi.

Lee Colonius
« On a trouvé dans la Golf un GSM qui avait été placé sous écoute.» Et de la drogue!
« On a trouvé dans la Golf un GSM qui avait été placé sous écoute.» Et de la drogue! ©fusssergei - stock.adobe.com 

Parmi les sept personnes condamnées pour ce trafic d’héroïne et de cocaïne en terres carolos, seul Karim était absent lors du jugement. Ce dernier avait écopé de 4 ans de prison par défaut pour le trafic mis en place entre février et novembre 2019.

Le dossier avait débuté grâce à une information policière. " L’information confirmait des agissements suspects sur la chaussée de Bruxelles à Dampremy. Et cela fonctionnait via un call-center: un individu répondait au téléphone et dispatchait ensuite les vendeurs pour les livraisons .", détaillait le substitut Verbrigghe. Seul un numéro de téléphone était renseigné.

Des observations et des écoutes téléphoniques ont été mises en place pour tenter de démasquer les membres du trafic de stupéfiants. Et le 12 novembre 2019, le frère de Karim (condamné par la suite par la justice) a donné un sacré coup de main aux enquêteurs à la suite d’un accident de la route. " On a trouvé dans la Golf un GSM qui avait été placé sous écoute ", confirmait le parquet. Ainsi que de la drogue. Le frère tombait, ainsi que les autres membres de l’association.

Dont Karim, suspecté d’avoir occupé le rôle de dirigeant du trafic de cocaïne et d’héroïne. " Un client l’a reconnu sur un panel photo parmi ses dealers. Un autre dit qu’il l’a eu à 3-4 reprises lors de livraison ou au téléphone et qu’il envoyait les vendeurs. Il a ses vendeurs, qu’il envoie pour livrer les clients ", précisait le substitut Verbrigghe. La peine initialement prononcée était donc requise.

La défense avait tenté le coup d’un acquittement, en vain. Karim devra bien purger une peine de 4 ans de prison.