Charleroi-Bruxelles: 1800 bouteilles de champagnes jamais payées

Le trio s’est fait livrer des caisses de bouteilles grâce à des faux en écriture et a voulu réitérer l’arnaque.

Belga
 La création de domaines Internet et de faux bons de commande ont rendu possible la combine.
La création de domaines Internet et de faux bons de commande ont rendu possible la combine. ©Mathieu GOLINVAUX 

Le ministère public a requis jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Charleroi des peines de 2 et 3 ans de prison contre trois prévenus poursuivis pour une escroquerie aux bouteilles de champagne, faux en écriture et organisation criminelle. Louis A., détenu à la prison de Jamioulx, est suspecté d’être l’un des dirigeants de l’organisation criminelle. Il reconnaît avoir réceptionné 1800 bouteilles de champagne commandées avec des faux en écriture. Tipoe R., le troisième prévenu, conteste les préventions.