Gosselies : OncoDNA continue d’innover dans le traitement du cancer :

L’entreprise du Biopark lance un nouveau produit pour aider à mieux traiter, et plus rapidement, les patients atteints d’un cancer.

J.V.K.
Gosselies : OncoDNA continue d’innover dans le traitement du cancer :
OncoDNA propose un kit permettant une détection plus précise du type de cancer, à distance. ©OncoDNA

OncoDNA, entreprise de biotechnologie basée à Gosselies, annonce franchir un nouveau pas : aujourd’hui en test à Gand et à Paris, le "kit OncoDEEP" vise à décentraliser la technologie de l’entreprise autour du traitement du cancer. Ils espèrent commercialiser le produit, pour qu’il soit utilisé à plus grande échelle, dans le courant du deuxième trimestre 2022.

Depuis 2014, la technologie OncoDEEP permet d’analyser des marqueurs du cancer en ciblant des particularités moléculaires. "Il faut savoir que chaque cancer est différent, ça varie d’un patient à l’autre. Pour un cancer du sein, par exemple, analyser les biomarqueurs d’un tissu cancéreux permet de déterminer quel traitement aura le plus de chance de fonctionner. Certains sont résistants à la chimiothérapie, pour d’autres il existe des options d’immunothérapie, etc.", explique Mélanie Moxhet d’OncoDNA.

C’est ce qu’on appelle de la médecine de précision. Quand un diagnostic de cancer a déjà été posé par un oncologue, l’analyse NGS (séquençage nouvelle génération) permet d’aller plus loin : les biomarqueurs trouvés durant l’analyse sont confrontés à une base de données mise à jour en continu (sur base de la littérature scientifique, qui elle aussi évolue en continu), ce qui permet de sortir une voie de traitement qui a le plus de chances d’être efficace.

La nouveauté c’est qu’il fallait, jusqu’à présent, que les tissus cancéreux soient acheminés jusqu’à Gosselies pour être analysés. "Parfois ça nous vient de Corée du Sud, c’est un casse-tête logistique pour les cliniques, et c’est de plus assez cher", indique-t-on chez OncoDNA. Avec le "kit OncoDEEP", il sera possible – c’est la promesse en tout cas – d’avoir tous les réactifs et contrôles nécessaires acheminés vers les cliniques du monde entier, si elles sont équipées d’un laboratoire NGS, ce qui est de plus en plus souvent le cas, pour faire les tests moléculaires sur place. Et avec le kit, un accès à cette base de données est aussi donné aux cliniques "via le cloud" pour faire les recherches de traitement directement. Plus besoin d’envoyer des échantillons jusqu’en Belgique; le résultat pourra être disponible plus rapidement.

OncoDNA se targue de pouvoir analyser 600 biomarqueurs, un nombre qui sera amené à évoluer. Pour donner un ordre d’idées, on a trouvé par une rapide recherche sur Internet d’autres solutions commerciales du même type qui proposent 140 biomarqueurs. "OncoDNA développe les algorithmes, et la base de données est mise à jour directement par nos scientifiques à Gosselies, et les réactifs sont fournis par une collaboration avec l’acteur américain Twist Bioscience, connu pour ses réactifs fiables et à moindre coût", note encore Mélanie Moxhet.