Accusations de viol: l’échevin schaerbeekois Michel De Herde nie et se met 8 jours en congé maladie

L’échevin schaerbeekois Michel De Herde, visé par une seconde plainte pour viol, annonce qu’il se met en congé maladie. Les instances du parti Défi préviennent : s’il y avait inculpation, De Herde serait exclu.

J.R.
 L’échevin des Crèches et de l’Enseignement schaerbeekois Michel De Herde (Défi) nie les accusations de viol qui lui sont reprochées. La seconde plainte le concernant n’a pas encore été confirmée ni infirmée par le parquet.
L’échevin des Crèches et de l’Enseignement schaerbeekois Michel De Herde (Défi) nie les accusations de viol qui lui sont reprochées. La seconde plainte le concernant n’a pas encore été confirmée ni infirmée par le parquet. ©BELGA

"Ma famille vient de me rappeler que la santé passe avant tout".

C’est par ces mots que l’échevin schaerbeekois Michel De Herde (Défi) annonce qu’il se met en congé. L’édile en charge des Crèches et de l’Enseignement dans la Cité des Ânes fait ce pas de côté médical alors que la DH annonçait ce 27 septembre qu’une seconde plainte le visant a été déposée, pour "tentative d’incitation à la débauche sur mineur et faits de viol". Le parquet ne confirme pas encore celle-ci.

Au lendemain de ces révélations, ce 28 septembre 2022, l’intéressé nie les faits qui lui sont reprochés. "J’assure ne reconnaître aucun des faits qui ont été portés à ma connaissance par voie de presse", communique le Schaerbeekois. "Je confirme que ni mon avocate ni moi-même n’avons reçu une quelconque convocation judiciaire ou policière. Je suis donc dans l’impossibilité de commenter les faits qui me sont reprochés".

« Il apparaît nécessaire que je me repose »

L’absence de Michel De Herde portera sur 8 jours "au moins". "Sur recommandation de mon médecin, il apparaît nécessaire que je me repose et que je fasse des examens. J’ai prévenu la Bourgmestre faisant fonction (Cécile Jodogne, NDLR) afin qu’elle prenne les dispositions utiles pour assurer la continuité du service public. Dans la limite fixée par mon médecin, j’assurerai ma présence dans les assemblées où j’ai été élu".

Rappelons que Michel De Herde fait face depuis mai 2022 à une plainte " pour acte de sexisme et attentat à la pudeur ". Celle-ci émane de sa consœur du Collège communal Sihame Haddioui, échevine de la Culture, de l’Égalité des genres et des chances (Écolo). à l’époque, un vif émoi s’est emparé de Schaerbeek. Le 2 juin, des militantes ont manifesté place Colignon, avant un Conseil communal. Le Bourgmestre Bernard Clerfayt avait alors assuré que "si d’autres plaintes venaient à être déposées, ça changerait la nature des choses".

Défi convoquera son Comité des sages

Du côté des instances du parti amarante, le président François De Smet assure "prendre très au sérieux" les nouvelles accusations à l’encontre de De Herde. Il explique que Défi convoquera Michel De Herde au Comité des sages si le parquet confirme la plainte. Quid en cas d’inculpation ? François De Smet est très clair sur BX1: "concernant un motif aussi grave, […] je ne vois pas comment il pourrait rester en poste".

Sur Twitter, la députée fédérale Défi Sophie Rohonyi abonde: "si le Parquet confirme, M. De Herde sera entendu par le Comité des sages du parti. Si le Parquet l’inculpe, il sera exclu". Tout en nuançant: "faire plus reviendrait à se substituer au pouvoir judiciaire. Ce sont les juges qui rendent justice, pas les présidents de parti ni les réseaux sociaux".

Le principal intéressé réitère quant à lui sa "confiance en la justice".