Levée des scellés au Mirano, la discothèque fermée au moins jusque fin mars

Les scellés ont été levés vendredi matin au Mirano, où un feu de toiture s’était déclaré le mardi 18 février, a indiqué vendredi Sophie Colignon, chargée de communication pour le groupe Art Blanc. La célèbre discothèque de Saint-Josse-ten-Noode restera fermée au moins jusque fin mars.

Levée des scellés au Mirano, la discothèque fermée au moins jusque fin mars

Des experts sont à l’œuvre vendredi pour constater les dégâts. Leur évaluation devrait durer une semaine. Elle permettra de déterminer le temps nécessaire à la remise en état des lieux. L’ensemble du matériel électrique pour le son et la lumière doit être vérifié.

D’après les premières constatations, les infiltrations d’eau sont nombreuses. Le toit a également été gorgé d’eau, il faudra donc évaluer si le plafond n’a pas été trop endommagé. Il soutenait un système de lumière imposant et un dispositif qui avait été conçu pour permettre de soulever des charges importantes.

Jusque fin mars, les événements prévus seront dans la mesure du possible déplacés au Quay 01, voire au Spirito, deux autres espaces événementiels appartenant au groupe Art Blanc. Une solution sera recherchée au cas par cas. Faute d’alternative, certains événements pourraient être reportés ou annulés.

La discothèque Le Mirano avait rouvert ses portes fin septembre sur chaussée de Louvain après deux ans de travaux. L’incendie a frappé l’isolation du toit. Pour des questions de stabilité et de sécurité, les pompiers ont dû travailler par l’extérieur. Ils sont restés sur les lieux toute l’après-midi du 18 février et une bonne partie de la nuit.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.