Un train vide en feu à Schaerbeek: «Vérifier que de l'amiante n'a pas brûlé»

Un vieux train hors service a pris feu lundi vers 19h30 sur une voie de garage de la gare de Schaerbeek Formation, a indiqué vers 20h00 Walter Derieuw, le porte-parole des pompiers de Bruxelles. Ce dernier ajoute que l’incendie a été éteint avant 20h30. Les déblais sont en cours et aucun blessé n’est à signaler.

Un train vide en feu à Schaerbeek: «Vérifier que de l'amiante n'a pas brûlé»

Il s’agit d’une sorte de locomotive, composée de trois ou quatre wagons. Elle n’était plus alimentée en courant et allait être détruite, a précisé Arnaud Reymann, porte-parole d’Infrabel.

Des vérifications sont en cours au niveau communal pour s’assurer que de l’amiante n’ait pas brûlé. Il s’agit d’une mesure de précaution, la présence éventuelle de ce matériau toxique ayant été évoquée. Celle-ci n’a pas été confirmée.

Le train était inoccupé quand l’incendie s’est déclaré. Personne n’a été signalé blessé ou intoxiqué par les fumées.

Les causes de l’incendie n’ont pas encore été déterminées.

La circulation ferroviaire n’a pas été impactée, si ce n’est de manière restreinte dans l’enceinte de la gare, a assuré Arnaud Reymann.

«Vérifier que de l'amiante n'a pas brûlé»

Dans ce contexte, la CGSP Cheminots de Bruxelles demande l'organisation rapide d'un Comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) extraordinaire avec la présence du médecin du travail, «afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour vérifier que de l'amiante n'ait pas brûlé», indique le syndicat socialiste dans un communiqué. Celui-ci demande à la SNCB «que soient remis immédiatement aux membres du CPPT de l'atelier de Schaerbeek les inventaires 'amiante' des automotrices concernées».