La Commune de Schaerbeek engage une Ombudsman pour traiter les plaintes des citoyens

Le Conseil communal de Schaerbeek a désigné mercredi soir la personne à engager pour le poste d’Ombudsman, un fonctionnaire chargé de traiter les plaintes des citoyens et de faire des recommandations pour améliorer les performances de l’administration.

La Commune de Schaerbeek engage une Ombudsman pour traiter les plaintes des citoyens

La fonctionnaire chargée de traiter les plaintes des citoyens et de faire des recommandations entrera en fonction à partir du 1er septembre. Schaerbeek deviendra ainsi la deuxième commune de Bruxelles après Ixelles à être pourvue d’un Ombudsman.

Au total, une cinquantaine de candidatures avaient été envoyées pour ce poste. Au terme des épreuves écrites et orales organisées avec l’appui d’un bureau externe d’assessment, deux candidates étaient encore en lice. Le poste a finalement été attribué à celle qui a obtenu les meilleurs résultats à l’épreuve écrite.

«Schaerbeek est une commune de près de 135 000 habitants aux multiples défis», souligne Bernard Clerfayt, le bourgmestre de Schaerbeek. «Ouvrir ce poste était une évidence et nous sommes heureux de pouvoir l’attribuer à une jeune juriste au terme d’une procédure de recrutement pointue».

Concrètement, l’Ombudsman traitera les plaintes des citoyens vis-à-vis de l’administration communale. Elle sera également chargée de faire des recommandations au Conseil communal en lien avec les dossiers qu’elle aura été amenée à traiter.

Cette nouvelle fonctionnaire sera rattachée aux services du secrétaire communal, mais sera placée directement sous l’autorité du Conseil communal afin qu’elle puisse exercer sa fonction en toute indépendance et impartialité, d’après la commune.

L’idée est d’avoir une gestion centralisée des plaintes, qui arrivent à divers niveaux au sein des différents services et cabinets, et de disposer ainsi d’une meilleure vue d’ensemble pour émettre des recommandations avisées. L’Ombudsman sera également le garant d’une plus grande neutralité dans le traitement des dossiers et assurera une écoute plus impartiale des critiques citoyennes, en ajoutant à la réponse des services visés par les plaintes un regard extérieur.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.