Prison de Saint-Gilles: l'administration pénitentiaire reconnait le manque de personnel

Il y a chaque jour en moyenne 50 à 70 membres du personnel malade dans l'établissement pénitentiaire bruxellois.

Belga
Photos Bernard Demoulin : Prison de Saint Gilles (© Bernard Demoulin)
©© Bernard Demoulin

L'Administration pénitentiaire reconnait le manque de personnel à la prison de Saint-Gilles, fait-elle savoir mardi dans une réponse à l'agence Belga à la suite de la dénonciation des conditions de vie au sein de l'établissement bruxellois par le Collectif de proches de détenus de Belgique (CPDB) dans Le Soir de samedi. L'administration souligne néanmoins qu'il y a cependant chaque jour une moyenne de 50 à 70 membres du personnel malade dans cet établissement.

Le SPF Justice réalise une campagne de recrutement dynamique et des sélections sont en cours, précise l'Administration pénitentiaire. Près de 50 personnes entreront en service à court terme. Entre Noël et le Nouvel An, la direction locale de la prison de Saint-Gilles a veillé à ce que les sélections aient lieu, ajoute-t-elle en outre.

En revanche, l'administration insiste sur le fait qu'il n'y a "jamais eu de matelas sur le sol à la prison de Saint-Gilles" comme cela avait été évoqué.

La population carcérale a diminué d'environ 100 détenus en un mois et la prison de Saint-Gilles n'est actuellement plus en surpopulation, précise l'administration. Toujours selon elle, la population se chiffre à 832 détenus au 30 décembre.

À terme, l'ensemble des détenus de la prison de Saint-Gilles seront transférés vers la prison de Haren de manière phasée. Une section de la prison de Saint-Gilles a d'ailleurs déjà été fermée dans ce contexte, souligne l'administration pénitentiaire qui rappelle qu'il s'agit d'une situation transitoire.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...