Saint-Gilles va plus loin que la Ville de Bruxelles: indexation des loyers de la régie foncière limitée à 4%

Saint-Gilles va limiter l’indexation des loyers perçus par sa régie foncière à 4 % pour 2022. Une mesure qui va un cran plus loin que celle de la Ville de Bruxelles.

J.R.
 Saint-Gilles imite la Ville de Bruxelles en la dépassant: les loyers de sa régie foncière seront plafonnés en 2022 à 5% d’indexation.
Saint-Gilles imite la Ville de Bruxelles en la dépassant: les loyers de sa régie foncière seront plafonnés en 2022 à 5% d’indexation. ©ÉdA – Julien RENSONNET

La Commune de Saint-Gilles annonce ce lundi 27 juin qu’elle plafonnera l’indexation des loyers des locataires de sa régie foncière à 4% maximum pour 2022.Cette nouvelle intervient après une mesure similaire à la Ville de Bruxelles: celle-ci ristournera en fin d’année 2022 les sommes perçues suite à une indexation dépassant 5 % de hausse .

Saint-Gilles rappelle que la commune de première couronne "dispose d’une des plus grosses régies foncières du pays, avec environ 1000 biens en location". 60% des loyers en sont calculés "sur base de la grille AIS", soit l’outil des agences immobilières sociales.Cette grille limite l’indexation en 2022 à 2,43%. La mesure annoncée porte donc sur les 40% restant.

Pas indolore

L’ambition n’est pas indolore pour les finances communales puisqu’il s’agirait d’un manque à gagner de 80.000€. "Ils seront compensés lors du prochain ajustement budgétaire" annonce Saint-Gilles.

"Le Collège souhaitait trouver une solution rapide pour les autres locataires bénéficiant d’un bail classique plus sensible à l’évolution des prix", plaident les autorités saint-gilloises. Qui ont "tranché" lors de leur dernier collège en limitant l’indexation à 4%. La mesure a été proposée par l’Échevine du logement Yasmina Nekhoul et l’Echevin des Finances Jean Spinette, tous deux socialistes.

Remboursement

"Il faut savoir que le niveau d’indexation annuelle des loyers sur le marché privé atteint 8,35%", rappelle Saint-Gilles. "Cette mesure permet donc de diminuer de plus de la moitié le coût de l’inflation pour plusieurs centaines de locataires de la Régie foncière". Et de préciser que "les locataires qui ont déjà été automatiquement indexés à un niveau supérieur à 4% seront remboursés".

Yasmina Nekhoul et Jean Spinette plaident aussi « pour qu’une mesure structurelle soit prise par la Région afin de protéger tous les locataires bruxellois ». Actuellement, une telle mesure coince à l’étage du Gouvernement Vervoort.La Secrétaire d’état au Logement Nawal Ben Hamou (PS) plaide pour un encadrement de l’indexation.Elle propose de la limiter à 2%.Mais le Ministre de l’Emploi Bernard Clerfayt (DéFI), également Bourgmestre en titre de Schaerbeek, ne veut pas en entendre parler.