Tout pour le hip-hop

Jean Nunes a ouvert voici 15 ans la première école dédiée à la culture hip-hop à Bruxelles, le studio Vibes. Le directeur peut être fier de son parcours, car parti de rien, et malgré les nombreux obstacles, il a monté sa propre école et vit désormais de sa passion.

Farah MAHIEDDINE
Tout pour le hip-hop
FIG 26 ©ÉdA

Quinze ans et beaucoup d'embûches. Pourtant, Jean Nunes, 39 ans, est parvenu à réaliser son rêve: fonder sa propre école de hip-hop dans les anciennes Glacières de Saint-Gilles. Le studio Vibes constitue même la seule école de danse à Bruxelles à ne proposer que des cours de danses qui découlent du hip-hop. «En règle générale, on trouve dans les écoles de danse différentes disciplines (danse classique, salsa, hip-hop.). Ici, je n'ai voué mon studio qu'au hip-hop. » À 22 ans, Jean découvre par hasard ce style musical et c'est le déclic. Autodidacte, il se perfectionne et forme d'autres jeunes à cette discipline. D'où l'idée de créer son école. «À cette époque, le hip-hop avait mauvaise réputation. Il a fallu convaincre les parents et faire preuve d'un travail de rigueur pour les convaincre.» Après s'être fait connaître comme école de danse, Jean Nunes veut donner l'opportunité à ses danseurs de prouver leurs talents. «Nous organisons depuis 5 ans de workshops, des stages, des voyages et événements pour permettre à nos danseurs confirmés, ceux en formation et aux amateurs de danse de rencontrer les danseurs et chorégraphes les plus prisés.» Jean Nunes organise pour les 15 ans de son studio un voyage au Brésil en avril 2014. «Dans un but d'échange et de rencontre artistique, car mon objectif est de créer de vraies complicités entre les danseurs, comme au sein d'une big family et de leur permettre de vivre pleinement leur passion. »