Prison de Saint-Gilles: les syndicats font une contre-proposition

Les syndicats ont fait une contre-proposition à l'administration de la prison de Saint-Gilles. Mais ils réservent la teneur de cette dernière tant que l'administration ne s'est pas prononcée. La grève se poursuit les lundis et vendredis.

Prison de Saint-Gilles: les syndicats font une contre-proposition

Lors de la réunion entre la direction locale et les syndicats qui s'est tenue à la prison de Saint-Gilles, jeudi matin, les trois syndicats FGTB-CSC-CGSLB ont conjointement fait une contre-proposition à l'administration, a indiqué le délégué syndical Laurent Lardinois (CGSP). Ils réservent la teneur de cette dernière tant que l'administration ne s'est pas prononcée. Les propositions faites n'ayant pas réellement été élargies, les syndicats ont décidé de faire eux-mêmes une proposition, explique Laurent Lardinois. Il précise que les actions de grève sont maintenues les lundis et vendredis. Le porte-parole de la direction des établissements pénitentiaires, Laurent Sempot, assure que cette proposition sera étudiée avec attention par l'administration.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.