La grève continue au moins jusqu'à samedi matin à la prison de Saint-Gilles

La réunion entre syndicats et direction de la prison de Saint-Gilles qui se tenait jeudi après-midi a débouché sur le renouvellement du contrat de l'un des trois agents non reconduits. Entre-temps, la grève est maintenue au moins jusqu'à samedi matin, pour permettre aux syndicats de consulter le personnel, a indiqué Jimmy Verlez, délégué syndical AVC (CSC).

Les dossiers des deux autres agents contractuels, dont les contrats n'ont pas été renouvelés, vont être confiés au service juridique de leur syndicat afin d'être analysés et d'envisager un recours.

"En même temps, jusqu'aux alentours de vendredi soir ou samedi matin, nous allons consulter le personnel par téléphone ou par e-mail. Nous prendrons après la décision de continuer ou non la grève", précise le syndicaliste.

Après trois jours de grève, les syndicats avaient rejeté en front commun la proposition de la direction de continuer à employer l'un des trois employés dont le contrat temporaire n'avait pas été renouvelé.

Finalement, les deux parties sont tombées d'accord sur ce point jeudi. Annoncée hier par la direction, la suppression des congés et des jours de repos a finalement été annulée à l'issue de la réunion.

Le personnel de la prison de Saint-Gilles est en grève depuis le 13 décembre dernier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.