Grève à la prison de Saint-Gilles

Le personnel de la prison de Saint-Gilles a rejeté jeudi matin la proposition de la direction et a décidé de poursuivre la grève, a indiqué Guy Milis (SLFP). La direction avait proposé de continuer à employer un des 3 gardiens dont le contrat temporaire n'a pas été prolongé, ce que les travailleurs estiment insuffisant.

Grève à la prison de Saint-Gilles

"Comme dans toutes les prisons belges, nous sommes confrontés à un déficit chronique de personnel", a expliqué Guy Milis. Dans ce contexte, "le personnel a très mal pris la non-prolongation de 3 contrats, d'autant que la décision est tombée après des évaluations orales qui étaient tout sauf objectives", a-t-il poursuivi.

"Les 3 gardiens n'ont pas non plus eu l'occasion de travailler sur les points faibles que pointait la direction", a encore dénoncé le représentant du syndicat libéral.

On ignore pour l'instant quand direction et syndicats se rencontreront à nouveau. Quant à la grève, elle se poursuit jusqu'à nouvel ordre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.