Dalmat, la solution de Brogno

L'Union St-Gilloise a peut-être trouvé son buteur en plaçant Dalmat en pointe. Ulenaers a crucifié son ancien club.

Dalmat, la solution de Brogno
12774221 ©© EdA

Quinze buts en 13 matches, puis 14 à la faveur des trois dernières journées : en plaçant Cyril Dalmat en pointe, Dante Brogno a semble-t-il trouvé la solution aux problèmes offensifs de l'Union Saint-Gilloise. Le frère du médian brugeois vient d'inscrire quatre buts en 154 minutes de jeu. «J'étais un peu sceptique lorsque le coach a envisagé ce changement de position, mais désormais je suis convaincu», déclarait le Français, tout sourire après que son équipe eut forgé le résultat le plus retentissant du week-end.

Si les succès précédents de l'Union, contre Grimbergen et Namur, s'inscrivaient dans la logique, ce 6-0 face à Zaventem en a étonné plus d'un. Et le score aurait pu être lourd encore. Papassarantis, très bon à la distribution, a notamment failli lober le portier adverse depuis la ligne médiane. «C'était peut-être trop beau», résumait Dante Brogno, le regard déjà tourné vers Virton et un match pour lequel il récupérera El Omari et Sotteau.

Attaquants attendus

Zaventem n'a pas été la seule équipe du haut de tableau en difficulté ce week-end. L'US Centre est tombée à Verviers comme elle l'avait déjà fait à Heppignies. Au décompte final, ces revers contre des sans-grade risquent bien de lui coûter cher. Encore une fois, c'est le manque de percussion offensive qui a causé la perte des Pierrots, lesquels ne se sont créé qu'une véritable occasion face à des Verviétois qui ont pour la première fois accroché un ténor cette saison.

La journée a décidément été pénible pour les Hennuyers puisque Delaby, leur maître à jouer, a été sanctionné d'une carte rouge qui pourrait bien le priver du match contre Virton après la trêve tandis que le car emmenant les joueurs a pris feu sur l'autoroute. Cruel paradoxe à un moment où l'entraîneur cherche vainement un attaquant capable de... péter des flammes. «Certains ont épuisé tout leur crédit, lâchait-il après la partie. Il est grand temps que des attaquants arrivent.» Une piste mènerait au Brésilien Da Silva, ancien de Genk et St-Trond, tandis qu'un arrière gauche est également recherché.

Le White Star dispose, lui, d'attaquants capables de marquer, mais à Diegem, ils se sont cassé les dents sur une équipe visant clairement le nul. Avec Guerenne durant 60 minutes, les hommes de Mazzu ont bien cru ouvrir le score quand sur une tête de Dessaer, le ballon a bien franchi la ligne de but selon eux. Pas aux yeux de l'arbitre cependant. Du coup, avec neuf points de retard sur Virton, les Bruxellois n'ont guère le choix s'ils veulent rester en course pour les lauriers : ils doivent remporter leurs deux prochaines rencontres, à Bertrix et contre Virton!

Comme Diegem face au White Star, Heppignies a tenté de fermer tous les angles contre l'Olympic. Il y est parvenu jusqu'à un quart d'heure de la fin et un exploit individuel de l'inévitable Arsene. L'exclusion, logique, de Teklak quelques minutes plus tôt, a sans doute orienté des débats entachés de deux autres cartes rouges dans le final. Pour Di Giugno côté orange, pour Remy dans le camp des Dogues.

Hasselt, sans Falcione (pas retenu), a évité le piège de son voisin, Bocholt, lequel a pourtant ouvert le score par Billican au premier acte. Mais Ulenaers, avant la rentrée aux vestiaires, s'est rappelé au bon souvenir de son ancien employeur en égalisant. Et Geerts a inscrit le but victorieux peu après la reprise.D. J.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.