Il plante un drapeau belge au rond-point Étangs Noirs: "Montrer aux jeunes que Molenbeek est belge" (VIDÉO)

L'artiste molenbeekois Tarek Mehdi Mokhtar veut montrer l'attachement de "cette belle commune" de Molenbeek à la Belgique. La proximité avec le match Belgique - Maroc, il l'avait "complètement zappée". Une belle idée qui a fait réagir à Étangs Noirs.

Julien Rensonnet

Scène insolite ce week-end à Molenbeek: un drapeau belge flanqué du mot "Champions" a été planté dans le rond-point Étangs Noirs. En pleine coupe du monde de football et à quelques heures du match Belgique - Maroc que tout le monde attend dans le quartier, l'initiative de l'artiste Tarek Mehdi Mokhtar ne pouvait évidemment qu'interpeller riverains et passants. Pourtant, il s'agit d'une intervention "totalement spontanée", nous raconte son auteur.

"Ça n'a rien à voir avec le football", nous surprend d'entrée l'artiste de 34 ans. "Je voulais surtout montrer aux jeunes que Molenbeek est belge. Parce que j'estime qu'il manque une petite intégration au niveau des habitants du quartier". Quand même, la coïncidence a dû frapper les témoins. "Rien n'a été calculé par rapport au match. C'est juste un drapeau que j'avais à la maison. Mais le drapeau une fois posé, je me suis rendu compte que le mot "champions" pouvait être lié à la Coupe du Monde que j'avais complètement zappée. Les gens ont fait le lien. J'ai eu quelques remarques, quelques gestes. Mais c'était décidé: le drapeau devait se lever à Étangs Noirs".

"Je pense fort à la nouvelle génération et je voudrais qu'elle soit 10 millions de fois mieux que nous"

Tarek Mehdi Mokhtar a plusieurs formations artistiques à son CV: théâtre, chant, composition. "En ce moment, j'écris des chansons pour enfants et je me concentre sur le métier d'animateur", glisse ce papa de 2 enfants. "C'est un très bon début pour moi en tant qu'artiste d'avoir exprimé mes sentiments au milieu d'une place de Molenbeek. Je vis, respire et mourrai molenbeekois. La chaise en forme de cœur représente l'amour que nous devons tous partager et transmettre à la nouvelle génération. Je pense fort à celle-ci et je souhaiterais qu'elle soit 10 millions de fois mieux que nous". Un vœux que sa belle action à Étangs Noirs pourrait bien stimuler.

Quant au match, l'artiste le regardera chez lui avec sa femme et ses enfants. "J'adore le foot, je suis un bon joueur. J'espère un jour jouer pour Molenbeek-Saint-Jean". Tarek Mehdi Mokhtar soutient l'équipe belge. "Mais le plus important pour moi, c'est le relationnel entre Belgique et Maroc". Il le promet: on entendra encore parler de cet artiste: "Ce n'est qu'un début pour cette belle commune".

VIDÉO | À Molenbeek, ces jeunes jouent "À peu près Shakespeare" mais sont tout à fait comédiens
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...