Le MIMA: 1.000m2 pour l’art 2.0 aux brasseries Bellevue

Alors que Bruxelles tergiverse depuis des années sur le lieu qui abritera «son» musée d’art contemporain, un collectif va ouvrir 1000m2 dans l’ancienne brasserie Bellevue. Punk, electro, hip-hop, skate et internet seront au centre des influences. Même Banksy y est annoncé!

Le MIMA: 1.000m2 pour l’art 2.0 aux brasseries Bellevue

L’ouverture du musée Millenium Iconoclast Museum of Arts (MIMA) dans les brasseries Bellevue à Bruxelles a été annoncée jeudi. Elle est prévue pour le mois de mars 2016. Les responsables espèrent atteindre les 30.000 visiteurs dès la première année.

Développé sur 1.000 mètres carrés, 8 salles d’exposition et un espace polyvalent, le MIMA sera doté d’une collection permanente, dont 40 œuvres prêtées par une association de mécènes.

Un des objectifs poursuivis est de parcourir l’histoire depuis les années 2000. Ce nouveau musée présentera la culture 2.0, à savoir celle qui a émergé à l’ère d’internet et a brisé les codes traditionnels de l’art contemporain. L’art exposé s’inspirera des cultures musicales (punk-rock, electro, hip hop, folk), graphiques, sportives (skateboard, surf, sports extrêmes), artistiques, urbaines et geek.

Et même Banksy

Issus généralement de «sous-cultures», les artistes qui seront présentés ont acquis une visibilité en marge du monde de l’art contemporain. Une place importante est consacrée aux œuvres d’artistes européens et américains marquant l’émergence de cette nouvelle culture, tels que Barry McGee, Parra, Invader, Banksy, Maya Hayuk, Blu ou Boris Tellegen.

Le MIMA organisera par ailleurs deux expositions temporaires par an. Pour l’ouverture en mars, l’exposition «City Lights» a été programmée, avec à l’affiche cinq artistes américains: Maya Hayuk, Swoon, Momo et le duo d’artistes Faile. Ils créeront 4 installations inédites pour l’occasion, parmi lesquelles une gigantesque fresque murale et une installation en papier.