La population de Molenbeek augmente de 25% en 10 ans

La population de la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean a augmenté de 24,5% durant la dernière décennie.

La population de Molenbeek augmente de 25% en 10 ans
molenbeek ©Reporters

La population de la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean a augmenté de 24,5% durant la dernière décennie, passant de 71.143 habitants en 2000 à 88.561 habitants en 2010, a indiqué jeudi le bourgmestre, Philippe Moureaux. Au 15 janvier dernier, Molenbeek comptait 92.005 habitants.

L'an dernier, la population molenbeekoise a crû de 3,16%, soit la croissance la plus élevée enregistrée dans les 19 communes bruxelloises. Durant les 10 prochaines années, la population de la commune devrait encore augmenter de 20.000 habitants (+22,6%), d'après une projection du Bureau fédéral du Plan réalisée en 2008.

"C'est un phénomène extrêmement important qui s'accompagne d'une augmentation des jeunes et des enfants. Aujourd'hui, 28% de la population a moins de 18 ans", a expliqué Philippe Moureaux à l'occasion d'une conférence de presse.

Pas uniquement des immigrés

"Cette explosion démographique n'est pas uniquement liée à la population d'origine étrangère. De nombreuses personnes sont venues s'établir dans la commune à la suite de la construction de logements moyens dans le Nouveau Molenbeek et le long du canal", a-t-il ajouté, précisant que le centre de Bruxelles s'est élargi au-delà du canal.

Selon le bourgmestre, c'est un défi de taille pour tous les services de la commune: la police, le ramassage des déchets, le guichet population, le CPAS mais aussi les écoles.

Pour l'heure, la zone de police Bruxelles-Ouest (Molenbeek, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe) compte 613 policiers, dont 49 détachés ("loués" au fédéral), pour un total de quelque 206.000 habitants. Un nombre insuffisant, qui se situe sous la norme minimale fixée par une étude de la KUL datant de la réforme des polices, estime Philippe Moureaux. Une demande de renforts a été introduite au ministère de l'Intérieur, qui a signifié que des effectifs seraient disponibles à partir de juin prochain.

50 nouveaux instituteurs

Quant aux écoles de l'enseignement fondamental (maternel et primaire), elle sont déjà saturées, a-t-il dit. Les trois premières années du primaire sont les plus touchées. "Si cela continue, on ne pourra plus assurer l'enseignement obligatoire à Bruxelles", avertit-il. La commune aurait besoin de 1.500 places supplémentaires pour la rentrée 2012/2013 et 4.600 d'ici à la rentrée 2015/2016.

Depuis l'an dernier, trois projets de nouvelles écoles -dont une néerlandophone- sont en route à Molenbeek, de même que sept projets d'extension d'établissements existants (pour lesquels la commune a prévu une enveloppe de 4,5 millions d'euros en 2011). En tout, quelque 3.000 places supplémentaires pourraient ainsi être créées. Mais le budget total des travaux avoisine les 51 millions d'euros, dont un tiers à charge de la commune. "C'est un défi extraordinaire et nous espérons que tous les niveaux de pouvoir vont nous aider", a lancé le bourgmestre, tout en invitant la Communauté française à "mettre le turbo" pour accélérer la formation d'instituteurs. Pour les trois premiers projets, 50 instituteurs seront en effet nécessaires.

Belga