Plus de 50 victimes témoignent : un agresseur sexuel sévit à Ixelles, “on a des témoignages d’il y a six ans, comme d’hier”

Dans les quartiers étudiants d’Ixelles, un homme interpelle des jeunes femmes – souvent ivres, et les contraint à l’embrasser. En un week-end, entre 50 et 100 témoignages ont fleuri. Les autorités appellent à porter plainte.

Sylvain Anciaux
Bruxelles - Place Fernad Cocq: Rassemblement contre les violences sexuelles place Fernand Cocq  Ixelles devant la maison communale - A Bruxelles le jeudi 21 octobre 2021
©JC Guillaume

Il est minuit trente, mardi dernier, quand Laure (prénom d’emprunt) quitte un bar de la place Fernand Cocq pour rentrer chez elle. Sur le chemin, un homme l’interpelle, “il me dit qu’il est Brésilien, que c’est son dernier jour à Bruxelles, il me propose de jouer à un jeu”. Ivre, la jeune femme ne comprend pas très bien ce qu’il se passe, l’homme l’entraîne alors dans le renfoncement d’une entrée de maison dont il la fait asseoir sur le seuil. “Il me propose de faire un pierre-papier-ciseaux, et me dit qu’il y aura un gage si je perds. Je joue, je perds, il me demande de l’embrasser, je lui dis que je ne suis pas confortable avec la situation. Et puis il m’a forcée à l’embrasser. Je me suis sentie prise au piège.” Laure arrivera finalement à se dégager, et à prendre ses jambes à son cou jusqu’à la trottinette la plus proche. “Je me sentais mal, j’avais honte, je ne comprenais pas ce qu’il s’était passé…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...