Feu vert pour la première IPPJ bruxelloise dans l’ancien internat Victor Horta à Forest (photos)

Les bâtiments devraient accueillir une trentaine de jeunes.

Ro. Ma.

Les autorités régionales viennent de délivrer le permis d’urbanisme pour la première IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse) bruxelloise. L’institution prendra place dans l’ancien internat Victor Horta, à Forest, au coin de l’avenue Van Volxem et de la chaussée de Bruxelles.

"Les bâtiments existants seront préservés et rénovés dans le plus grand respect, de même que le parc", déclare Pascal Smet (Vooruit), secrétaire d’État bruxellois à l’Urbanisme et au Patrimoine.

 Les bâtiments de l’avenue Van Volxem où s’installera l’IPPJ seront rénovés, de même que le parc.
Les bâtiments de l’avenue Van Volxem où s’installera l’IPPJ seront rénovés, de même que le parc. ©Asymetrie

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé le projet en 2017, et le permis initial a été introduit en 2018… mais le projet a nécessité de nombreuses adaptations des plans originaux, notamment à la suite de l’enquête publique.

"Nous avons tenu compte des demandes légitimes des riverains, notamment en termes de sécurité", assure la ministre communautaire de l’Aide à la Jeunesse, Valérie Glatigny (MR), qui évoque "un projet qui permettra d’inscrire de jeunes Bruxellois dans une trajectoire éducative tenant compte de leurs besoins et de leurs ressources afin que leur projet de réinsertion familiale, sociale et sociétale soit un succès".

Un internat d’une trentaine de jeunes

L’institution fonctionnera comme un internat, avec une trentaine de jeunes qui devront fréquenter l’enseignement ordinaire. "L’objectif du projet éducatif de la future institution est de progressivement amener ces jeunes à réintégrer la société et à respecter ses règles", indique le communiqué.

Outre l’internat, quatre appartements sont prévus "afin de préparer les jeunes à vivre de manière autonome".