Maron veut relocaliser le Fuse “dans les deux ans”, sa fermeture est “un avertissement” pour Close et Smet

Le Fuse peut rouvrir. Et va rouvrir. Mais pour combien de temps ? Alors que le Ministre Maron annonce une task force pour relocaliser le temple techno, les socialistes Close et Smet estiment que la club culture exige “une politique à long terme”.

Belga
BRUSSELS, BELGIUM - JANUARY 23 : Closure of the club  Le Fuse in Brussels on 23, 2023 in Brussels, Belgium, 23/01/2023 ( Photo by Didier Lebrun / Photonews
Tout le monde aime le Fuse? Dans les rangs politiques en tout cas, on se mobilise pour trouver des solutions de long terme. ©DLE

Le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron (Ecolo) s’est réjoui, mercredi soir de l’annonce des mesures prises par Bruxelles Environnement augurant une réouverture du Fuse. Il a prédit des démarches en vue de solutions plus structurelles et annoncé qu’il proposera au gouvernement bruxellois de constituer rapidement une task force, conduite par le ministre-président Vervoort, pour soutenir la relocalisation du Fuse dans le centre de Bruxelles dans les deux ans.

”Je me réjouis que le dialogue entre toutes les parties ait permis que la fête puisse reprendre. Nous allons maintenant travailler à des solutions plus structurelles”, a-t-il commenté via son porte-parole.

Rappelant que le bruit était la première cause de plaintes adressées à Bruxelles Environnement, il a répété qu’il s’agissait à ses yeux d’un réel problème de qualité de vie et de santé pour les habitants de la capitale. À ses yeux, les autorités publiques d’une ville/région ont le rôle difficile d’établir des normes équilibrées, tenant compte des activités qui cohabitent dans une ville, puis de les faire respecter. Une vie festive et culturelle pour Bruxelles est aussi constitutive de la qualité de vie en ville.

Le ministre de l’Environnement a encore indiqué que la future taskforce aura pour objectif de “soutenir la recherche d’un lieu qui permette un fonctionnement optimal tout en minimisant les nuisances”. La composition proposée pour cette Taskforce serait la suivante : le ministre-président, la Ville de Bruxelles, le ministre de l’Environnement, la secrétaire d’Etat à la Transition Économique, Perspective Bruxelles, Urban, Bruxelles Environnement et Visit Brussels. Alain Maron souhaite enfin que la Task Force s’inspire notamment des recommandations du Conseil de la Nuit.

Pour rappel, celui-ci préconise essentiellement deux voies : la reconnaissance des clubs comme lieux culturels et l’introduction du concept d” agent of change” dans la loi bruxelloise, qui empêcherait une personne unique emménageant dans un quartier festif d’avoir le pouvoir de fermer un club.


”Un avertissement”

La réouverture du Fuse sonne comme un avertissement. Il faut une politique de long terme pour le Fuse et l’ensemble de la vie nocturne bruxelloise, ont pour leur part affirmé mercredi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS) et le secrétaire d’État bruxellois à l’Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels- Vooruit).

”L’effervescence de la vie nocturne bruxelloise est essentielle à l’attrait de la vie dans notre ville. La brève (heureusement) fermeture du Fuse montre pourtant que l’importance de notre scène nocturne pour nombre de Bruxellois, pour notre image et notre tourisme, est encore trop peu ancrée aujourd’hui dans notre politique. L’intérêt général doit pouvoir coexister avec la défense et la protection de l’habitat”, ont estimé les deux mandataires socialistes, dans un communiqué commun.

”La réouverture prochaine du Fuse est une bonne nouvelle et un avertissement. Il faut une politique de long terme pour le Fuse et l’ensemble de la vie nocturne… La réglementation doit être adaptée pour protéger les espaces culturels, tous les niveaux doivent activement prévoir des lieux adaptés pour que la vie nocturne ait aussi sa place dans le Bruxelles de demain. Bruxelles doit rester dynamique ! Nous avons construit un Bruxelles où la jeunesse et la culture électronique faisait partie de l’ADN de notre ville, il est de notre devoir de poursuivre dans cette voie”, ont-ils encore dit.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...