Jérémy Simon tué à coups de hache à Auderghem: 19 et 16 ans de prison pour les coupables du meurtre

La cour d’assises de Bruxelles a condamné, mardi soir, Dimitri Hamard à 19 ans de prison et Jacques Galand à 16 ans de prison pour le meurtre de Jérémy Simon.

Belga
 Photo prétexte.
Photo prétexte. ©BELGA

Cet homme de 32 ans avait été tué à coups de hache, le 13 mai 2020, à Auderghem. Il faisait partie d’un groupe de sans-abri, parmi lesquels Dimitri Hamard et Jacques Galand, qui vivaient au quotidien aux abords d’un bâtiment abritant une agence bancaire, le long du boulevard du Souverain à Auderghem.

La cour a suivi la défense de Dimitri Hamard, Me Nathalie Akcay et Me Eléonore Van Rosen, en reconnaissant des circonstances atténuantes à celui-ci. Elle a tenu compte du fait qu’il n’avait encore jamais été condamné à une peine criminelle, qu’il avait formulé des aveux et qu’il a eu un parcours de vie difficile. Du reste, la cour a pris en considération l’extrême violence dont il a usé à l’égard de la victime mais aussi "sa lâcheté" pour s’en être pris à un homme en situation précaire comme lui et "diminué par une absorption massive d’alcool".

Coups de rasoir

La cour a également suivi la défense de Jacques Galand, Me Olivia Venet et Me Ludovic Badet, en reconnaissant des circonstances atténuantes à celui-ci. Elle a tenu du fait qu’il n’avait jamais encore été condamné à une peine criminelle mais aussi de "son enfance malheureuse, après avoir été abandonné par mère puis par son père et avoir ensuite subi isolement et maltraitance dans une famille d’accueil". Du reste, la cour a tenu compte de la "multiplicité des coups de rasoirs" qu’il a portés à la victime et du fait qu’il s’était encore "acharné" sur celle-ci après le départ de Dimitri Hamard. La cour a aussi insisté sur le fait que Jacques Galand a longtemps désigné Dimitri Hamard comme le seul coupable et qu’il a osé assister aux funérailles de Jérémy Simon et présenter ses condoléances à la grand-mère de celui-ci.

Enfin, la cour a également prononcé une peine de deux ans de prison avec sursis à l’encontre de Claire Slowinsky, qui était la compagne de Dimitri Hamard. La jeune femme, défendue par Me Déborah Albelice et Me Mélanie Bosmans, a été acquittée du meurtre de Jérémy Simon, mais elle a été reconnue coupable d’un vol au préjudice de celui-ci.

50 euros

Le corps sans vie d’un homme avait été découvert le 14 mai 2020 vers 23h00, par la police de la zone Marlow (Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem). Il se trouvait dans un buisson, derrière l’agence bancaire ING située boulevard du Souverain à Auderghem. L’enquête a établi qu’il s’agissait de Jérémy Simon, un sans-abri âgé de 32 ans. Ce dernier avait l’habitude de vivre quotidiennement aux abords de cette agence avec d’autres sans-abri, parmi lesquels Jacques Galand, âgé de 39 ans, Dimitri Hamard, âgé de 38 ans, et Claire Slowinsky, âgée de 27 ans.

Dimitri Hamard et Jacques Galand ont avoué avoir porté des coups à la victime, le premier avec une hache, le second avec un rasoir coupe-chou, le 13 mai 2020, derrière la banque. D’après les témoignages des autres sans-abri qui fréquentaient les lieux, la compagne de Dimitri Hamard, Claire Slowinsky, était présente. Celle-ci a contesté avoir assisté aux coups, mais elle a par contre avoué être retournée, le lendemain des faits, auprès du corps de Jérémy Simon pour subtiliser sa carte de banque et un billet de 50 euros qu’il portait sur lui, dans le but d’assurer sa fuite avec Dimitri Hamard.

D’après divers témoins, Dimitri Hamard, Jacques Galand et Claire Slowinsky discutaient depuis plusieurs semaines d’une manière d’expulser Jérémy Simon de leur groupe. Par ailleurs, Dimitri Hamard en voulait particulièrement à Jérémy Simon depuis qu’il l’avait balafré lors d’une bagarre entre eux.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...