Un patient poignarde un médecin dans le cou

Lundi dernier, un homme admis aux urgences à l’hôpital d’Etterbeek-Ixelles s’en est pris au médecin qui était de garde.

Antoine Demanez
Un patient poignarde un médecin dans le cou

Les faits se sont déroulés lundi soir vers 22 h 30 à l’hôpital d’Etterbeek-Ixelles. Un homme s’est présenté au service des urgences, pour avoir semble-t-il tenté de mettre fin à ses jours. L’homme ne présentait aucun signe d’agressivité à son arrivée et a très rapidement été pris en charge par l’équipe médicale de garde ce soir-là.

L’individu se serait levé, sans raison claire ou identifiée, et aurait pris une paire de ciseaux, se dirigeant alors vers le médecin de garde. Il lui a alors poignardé le cou au niveau de la carotide. Le personnel présent était sous le choc en voyant la scène. Une infirmière du service explique : "On a assisté à quelque chose d’inimaginable, c’était très choquant… Je n’ai jamais vu ça depuis le début de ma carrière". Fort heureusement, le médecin s’en est sorti puisque l’arme utilisée s’est logée à trois centimètres de la carotide. Il a échappé à la mort de peu.

Des gilets pare-balles pour les sorties en ambulance

Pour beaucoup d’infirmiers et de médecins, le travail au service des urgences rime très souvent avec des agressions verbales et physiques. Une situation qu’un membre du personnel dénonce : "J’ai déjà été confronté à des patients qui vous agressent verbalement mais aussi physiquement. Je me suis déjà fait mordre et griffer par un homme en état ébriété".

La situation est telle que certains hôpitaux de la région ont équipé leur personnel de gilets pare-balles lors des sorties SMUR. "Nous sommes face à une escalade de violence de la part des patients, que nous ne pouvons pas expliquer", déclare un infirmier.

La direction de l’hôpital a déjà pris des mesures afin de renforcer la sécurité de ses employés pendant leur travail. Le corps médical se sent de plus en plus menacé et certains craignent même le drame ultime.