Les personnes transgenres et intersexes ont manifesté pour plus de droits et de respect

Quelque 300 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Bruxelles pour réclamer plus de droits et plus de respect pour les personnes transgenres et intersexes.

Belga

"Nous sommes toujours exclus et attaqués dans cette société en raison de ce que nous sommes", a déclaré un porte-parole. "La transphobie et l’interphobie sont en hausse, et il est urgent de faire bien plus que de l’" inclusion "performative."

Selon les manifestants, les personnes transgenres et intersexes n’ont pas pleinement accès aux soins de santé. 

"Nous sommes également confrontés à la violence physique et verbale, à l’exclusion sur le marché du travail, dans les clubs sportifs et sur le marché du logement", a déclaré le porte-parole. "Dans le même temps, nous assistons à une nette augmentation du discours nationaliste, qui s’accompagne d’un discours transphobe, tandis que les personnes transgenres et intersexes ont peu la parole dans les médias. Une législation soi-disant inclusive est en cours d’élaboration, mais elle est superficielle et n’a aucun effet."

Les manifestants exigent donc des changements clairs. Par exemple, selon eux, les travailleurs de la santé, mais aussi le personnel des administrations, de l’éducation et de la justice, devraient être mieux formés pour s’occuper des personnes transgenres et intersexes de manière non stigmatisante.

La manifestation a débuté sur la Place de l’Albertine et s’est déplacée vers la Place Poelaert. La majorité des manifestants ont demandé à ne pas être photographiés ou à ne pas être reconnus, par crainte de représailles.