Ce week-end à Bruxelles, c’est la fête exposant 3

Fête, fête, fête : voilà en 3 mots comme en un le programme du week-end à Bruxelles. Dans les oreilles : de la musique tzigane festive, de la musique électronique alternative ou un « happy birthday jazz ». On se retapera aussi avec une virée au vert ou un détour secret au pourtant très touristique Mont des Arts. 

Sélection : Julien RENSONNET

Trafiquants de fête

Ce week-end à Bruxelles, c’est la fête exposant 3
©Balkan Trafik

Balkan Trafik a ajouté en dernière minute le rockeur ukrainien Yuiy Guzhy à son affiche. L’occasion était trop belle pour le festival consacré aux cultures d’Europe de l’est d’afficher son soutien aux artistes du pays en guerre.L’auteur de l’éloquent "The New Donbass Symphony" intègre Rasta Zeneca , un groupe spécialement formé pour l’événement bruxellois. De quoi oublier le dramatique quotidien actuel dans une fiesta de cuivres et de rythmes typiques de Balkan Trafik.Le festival printanier, qui ouvre la saison bruxelloise, s’offre aussi une première pour sa 16e édition: un open air place De Brouckère. Ce dernier est gratuit les après-midi du vendredi et samedi, comme les danses traditionnelles du dimanche sur la Grand-Place. Au menu: folk traditionnel, jazz, swing et punk endiablés, cuivres tziganes, polyphonies bulgares, impros gipsy et nouvelle génération rom.

+ " Balkan Trafik ", jusqu’au 1er mai place de Brouckère et Grand-Place, soirées payantes dès 12 ans (25€), programme en ligne.

Une fête Illegaal

Ce week-end à Bruxelles, c’est la fête exposant 3
©Illegaal

Autre fête, sans doute un peu plus alternative: le Illegaal Festivaal qui inaugure les nouvelles installations de la brasserie du même nom, à Forest. Depuis sa création en 2015 par un collectif de Schaerbeek, cette brasserie entretient des liens étroits avec le monde créatif bruxellois. Ce sont ainsi plus de 100 artistes qui se sont succédé pour décorer les étiquettes de la bière de base de la gamme.Leur nouveau point de chute se situe dans le no man’s land industriel de la rue Bollinckx.Pas de riverains donc et pas de risque de tapage nocturne ce week-end alors que 3 jours de bamboche s’annoncent là-bas.À l’affiche: fanfares, concerts et DJsets, dont certains programmés par l’équipe engagée de la jeune Radio Vacarme, qui promeut les artistes féministes et queers. On y entendra notamment le duo Juicy.Et on y descendra quelques canettes.

+ " Illegaal Festivaal 3 ", ces 29 et 30 avril et 1er  mai au 300 rue Bollinckx à 1190 Forest. Gratuit.

La fête à Toots

Ce week-end à Bruxelles, c’est la fête exposant 3
©Jazz Station

Toots Thielemans ne soufflera pas lui-même ses 100 bougies.Mais ce week-end à Bruxelles, ils sont des dizaines à souffler dans l’harmonica pour célébrer la star du jazz née dans les Marolles le 29 avril 1922.Outre le concert anniversaire à Bozar (de 28 à 62€), plusieurs autres événements rythment le week-end. Samedi 30 avril à la Jazz Station de Saint-Josse , on profite de l’International Jazz Day pour revisiter Toots (12/15€).Le même jour, vous entendrez sans doute les orchestres de Flandre rendre hommage à la légende au Mont des Arts, à la Monnaie et à Sainte-Catherine.Et en plus des oreilles, ouvrez l’œil: si vous baguenaudez dans le centre, vous risquez de croiser le géant Toots tout juste rénové, très classe dans sa blouse bleue nuit, couleur du jazz s’il en est.Dimanche enfin, concert au Conservatoire du Brussels Philharmonic Orchestra (15-22€) qui interprétera le concert Toots de Roland Schoelinck.

+ LIREAUSSI | Huguette Thielemans, veuve de Toots : " Quand les chiens entendaient ses gammes, ils hurlaient "

+ Plus d’info sur l’année bruxelloise des 100 ans de Toots Thielemans par ici .

Le plus fameux panorama vu autrement

Ce week-end à Bruxelles, c’est la fête exposant 3
©Panorama

Le Mont des Arts est très connu des touristes.Avec sa vue plongeante sur les jardins de la bibliothèque, la statue équestre d’Albert Ier et la tour de l’hôtel de ville, le point de vue est sans doute le plus souvent enregistré sur les selfies des visiteurs de Bruxelles. L’ASBL qui préside à la promotion du quartier pense que dernière l’iconique vue, d’autres aspects du quartier méritent le détour. C’est ainsi qu’est né le festival "Panorama", qui se referme ce 1er  mai. 7 promenade thématiques vous invitent à redécouvrir ruelles, escaliers, bâtiments méconnus, toits-terrasses ou sculptures qui balisent la colline d’où Charles Quint surveillait jadis ses possessions.Plusieurs thèmes guident vos pas: musique, histoire, religion, et même les anges ou le futur. De quoi aussi entrer dans un max de lieux pour 3 fois rien.

+ " Festival Panorama ", jusqu’au 1er  mai à partir du BIP (2 rue Royale) dans le quartier du Mont des Arts, 4,50/9,50€.