Les autorités ont rendu hommage aux vétérans devant la tombe du soldat inconnu à Bruxelles (photos)

À l’occasion de la Journée nationale de commémoration des vétérans, un hommage officiel leur a été rendu jeudi en fin de matinée au pied de la colonne du Congrès à Bruxelles, devant la tombe du soldat inconnu.

Belga

Les 253 noms des militaires belges tombés au service de la paix depuis 1945 ont été lus. Un représentant du roi a présidé la cérémonie, qui comptait des militaires issus du bataillon Libération 5e de ligne de Bourg-Léopold (Limbourg). Il a déposé la première couronne de fleurs, a ravivé la flamme et a signé le livre d’or. La sonnerie "Aux Champs" a retenti et une minute de silence a été respectée. 

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder, la présidente de la Chambre des représentants Éliane Tillieux, la sénatrice Latifa Gahouchi, le vice-gouverneur de l’arrondissement de Bruxelles Jozef Ostyn, un représentant de la Ville de Bruxelles, le lieutenant-général Marc Thys, le directeur général du War Heritage Institute Michel Jaupart ou encore des représentants d’anciens combattants comme le lieutenant-colonel honoraire Michel Neyt au nom de la fédération nationale des vétérans ont, à leur tour, déposé des fleurs au pied de la tombe.

Jacques Rosiers, président de Servio, association coupole des associations d’anciens combattants, a rappelé dans un discours qu’y repose depuis le 11 novembre 1922 un militaire belge non identifié décédé en Belgique durant la première guerre mondiale. "Nous ne nous préoccupons pas de savoir s’il est bourgeois, ouvrier ou paysan, s’il est flamand ou wallon", a-t-il souligné en référence au discours du roi Albert le jour de l’inhumation. "Le soldat inconnu, tout en étant inconnu de nous, est toutefois connu et reconnu par tous les Belges. Depuis près de 100 ans, il nous rappelle le sens de l’engagement des militaires pour la Belgique, pour la paix et la liberté".

La musique royale des guides, fanfare de la force terrestre de l’armée belge, a accompagné le déroulement de cet hommage, dont la date a été choisie en souvenir des 10 militaires belges assassinés au Rwanda le 7 avril 1994.

L’événement commémoratif s’est, cette année, poursuivi à partir de 12h30 au Musée royal de l’armée et d’histoire militaire, dans le parc du Cinquantenaire, où plus de 150 vétérans se sont rassemblés. Un film projeté dans l’après-midi regroupe des images des opérations dans lesquelles la Défense belge a été impliquée depuis la guerre de Corée.