"Nous gardons l’espoir de retrouver Natacha": les parents de la Belge disparue au Pérou témoignent

Un mois après la disparition de la Bruxelloise Natacha de Crombrugghe au Pérou, ses parents gardent l’espoir de la retrouver. Ce mardi, au lendemain de leur retour en Belgique, ils témoignent.

Thomas Longrie
"Nous gardons l’espoir de retrouver Natacha": les parents de la Belge disparue au Pérou témoignent
Les parents de Natacha ont décidé de témoigner ce mardi par voie de communiqué. ©AFP

Rentrés ce lundi soir en Belgique après avoir passé quelques jours au Pérou à la recherche de leur fille, Natacha, Eric et Sabine de Crombrugghe ont rappelé mardi, par voie de communiqué, que "cela fait maintenant plus d’un mois que notre fille a disparu à Cabanaconde au Pérou".

"Le pays a mobilisé un maximum de forces dans le but de retrouver Natacha: guides de montagne, experts, policiers, volontaires, les autorités locales et judiciaires", écrivent les parents de la jeune Belge, qui ont participé aux recherches.

Du côté belge, trois policiers fédéraux sont venus en renfort "et ont constaté que les recherches étaient menées de manière professionnelle", d’après Eric et Sabine de Crombrugghe. "Ils ont partagé leur expérience et leurs informations avec leurs confrères péruviens."

Ils ajoutent: "Nous avons été -et resterons- accompagnés sur place par l’ambassadeur, le consul et le consul honoraire de Belgique à Ariquipa qui ont fait jusqu’ici un travail formidable."

Eric et Sabine de Crombrugghe ont décidé de rentrer en Belgique en même temps que les deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale et d’un membre de la Cellule des personnes disparues. "Nous passons à présent le relais avec confiance (...)", et c’est donc depuis la Belgique que "nous poursuivrons notre combat pour retrouver notre chère Natacha".

Dorénavant, les recherches se poursuivront de manière plus ciblée.

"Du côté des recherches dans le canyon de Colca et de la thèse de l’accident, plus de 80 personnes se sont relayées pour ratisser tous les chemins et les zones environnantes mais dorénavant les recherches se poursuivront de manière plus ciblée."

Toutes les hypothèses restent plausibles.

"Malheureusement, malgré tous les efforts entrepris et notre appel à informations, nous n’avons toujours pas la moindre idée de ce qu’il s’est passé et toutes les hypothèses restent plausibles", écrivent encore les parents de Natacha.

Eric et Sabine de Crombrugghe se disent "très touchés par l’immense solidarité et les nombreuses marques de soutien que nous recevons et ressentons".

Un mois après la disparition de Natacha, ses parents sont confiants: "Nous gardons l’espoir de retrouver Natacha et remercions tous ceux qui se mobilisent pour elle et les encourageons à poursuivre les recherches plus que jamais."

Eric et Sabine de Crombrugghe concluront leur message en précisant qu’ils ont "besoin de tranquillité", ne souhaitant plus être contacté par la presse pour le moment.