Coup de théâtre, la rue Belliard ne passera finalement pas à trois bandes: "ce n’est pas le bon moment"

La Ville et la Région maintiennent cependant que la réduction de voies reste l’objectif à long terme.

Romain MASQUELIER
Coup de théâtre, la rue Belliard ne passera finalement pas à trois bandes: "ce n’est pas le bon moment"

Outre le réaménagement du rond-point Montgomery, c'était "le" grand chantier de mobilité prévu pour ces congés de Carnaval à Bruxelles. Mais rétropédalage: la rue Belliard ne passera finalement pas à trois bandes. Le test prévu de réduction d'une voie est annulé, apprend-on ce lundi matin.

"C’est une codécision de la Ville de Bruxelles et de la Région. On a constaté que ce n’est pas le bon moment pour le faire", indique la porte-parole du bourgmestre Philippe Close (PS), confirmant ainsi une information diffusée initialement par la RTBF.

Parmi les raisons évoquées par la Ville de Bruxelles: les conséquences du nouveau plan de circulation du Pentagone, les travaux prévus place du Trône et les multiples sommets européens liés à la guerre en Ukraine. Des événements qui, selon les autorités communales, vont déjà provoquer une augmentation de la congestion automobile.

Du côté de la Ville, on évoque une "annulation" du test, pas un report, et on refuse de donner une nouvelle date. "Mais les trois bandes restent l’objectif", précise le cabinet mayoral. Une ambition également maintenue au niveau du ministère bruxellois de la Mobilité, pour qui la réduction reste "l’objectif à long terme" pour cet axe névralgique de la capitale. Mais faudra-t-il attendre des mois, voire des années, avant d’avoir une rue Belliard à trois bandes? Aucun agenda n’est communiqué pour le moment.