Petit Prince plein d’humanité

Avec "Antoine de Saint-Exupéry, Petit Prince parmi les hommes", la société Tempora prouve une fois de plus sa curiosité et son savoir-faire.

Fanny Guillaume
Petit Prince plein d’humanité
Les œuvres à toucher d’Arnaud Nazare-Aga contribuent à la sensorialité de l’exposition. ©Arnaud Nazare-Aga

C'est assez rare pour être souligné mais sur la scène internationale, l'entreprise belge Tempora fait office de référence. On lui doit des expositions comme Hyperrealism, Pompeii, the Immortal City ou encore Inside Magritte. Des expositions inventives qui ont pour but de désacraliser les musées et de populariser l'approche artistique. "En 1998 quand on a commencé, notre idée c'était de concevoir des expositions populaires avec une vraie exigence scientifique, explique Benoît Remiche, fondateur de Tempora. Nous voulions les rendre accessibles au plus grand nombre. L'intelligence et la sensibilité sont partagées par toute la société mais, simplement, certains n'y ont pas accès parce qu'ils n'ont pas eu les codes et nous voulions permettre à tous d'y accéder. La culture doit contribuer à créer du lien social."