5 soirées à ne pas manquer aux Nuits Botanique

Les Nuits Botanique ont réussi à garder la tête hors de l’eau et soufflent enfin avec une édition 2022 pleine de promesses.

Fanny Guillaume
5 soirées à ne pas manquer aux Nuits Botanique
Iliona jouera à domicile sous le chapiteau des Nuits. ©Manuel Obadia-Wills

Comme tous les opérateurs culturels, le Botanique a souffert ces deux dernières années. Heureusement, la flexibilité offerte par ses différentes salles lui a permis de garder la tête hors de l’eau et de trouver des solutions même lorsque cela semblait impossible.

Son événement emblématique a également dû s’adapter, mais cette édition 2022 (qui se déroulera du 27 avril au 16 mai) qui ouvre traditionnellement la saison des festivals, annonce un retour à la normale et se révèle pleine de belles promesses.

Petit passage en revue du dense programme (96 artistes programmés) avec 5 événements à ne pas manquer.

1. Le retour de Glauque Les Namurois ouvriront le bal avec la release party de leur premier album très attendu. Mêlant electro et hip-hop, ils ne manqueront pas de mettre l'ambiance sur scène avec leur énergie communicative.

27/04 à L’Orangerie.

2. ML, la découverte Ce sont les initiales qui seront bientôt sur toutes les lèvres: Maria-Lætitia Mattern annonce la sortie d'un premier EP, Nuit noire, qu'elle dévoilera en avant-première sous le chapiteau des Nuits. Elle propose une pop electro plutôt entêtante et on a hâte de découvrir la suite. Ce soir-là, elle chauffera la salle pour Antoine Wielemans qui viendra jouer en français, les titres de son nouvel album, Vattetot, petite merveille aux ambiances intimistes. La soirée se poursuivra avec Gaëtan Roussel.

28/04 au Chapiteau.

3. Vaague, l'expérience Projet solo d'Antoine Pierre, Vaague propose une expérience multisensorielle qui allie batterie, beats entêtants, projections vidéo et jeux de lumière chorégraphiés. Une fusion des styles savamment mise en scène qui invite au vagabondage et au lâcher-prise.

1/05 à La Rotonde.

4. Los Bitchos, girl power Quatuor féminin formé à Londres mais originaire des quatre coins du monde, Los Bitchos (produit par Alex Kapranos, leader de Franz Ferdinand) va venir mettre du soleil dans ce fragile mois de mai avec sa musique instrumentale riche et colorée. Une parenthèse festive et joyeuse à recommander.

3/05 au Grand salon.

5. Iliona Pépite pop, Iliona n'en finit plus de charmer avec ses textes ciselés et poétiques, elle surfe entre mélancolie post-adolescente et douce insouciance. On avait été intrigué par son premier EP, Tristesse, sorti l'année dernière, et on a littéralement craqué pour le second, Tête brûlée, qu'elle viendra défendre comme une grande sur la scène du Chapiteau.

4/05 au Chapiteau.