Ukraine : pourquoi l'OTAN doute du retrait militaire russe

Le secrétaire général kde l'alliance s'est exprimé ce mardi avant une réunion des ministres de la défense de l'alliance.

Clément Boileau
Ukraine : pourquoi l'OTAN doute du retrait militaire russe
Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN. ©AFP

Après avoir qualifié "d'hystérie occidentale" les craintes d'invasion imminente de l'Ukraine, la Russie a confirmé lundi le retrait planifié d'une partie de ses troupes massées à la frontière ukrainienne. Une étape qui aurait à voir avec la fin des exercices militaires planifiés de longue date, selon le Kremlin. Mais aussi un signe d'apaisement qui intervient alors que le chancelier Allemand Olaf Scholz rencontrait, ce mardi, Vladimir Poutine à Moscou, en vue d'amorcer une désescalade encore très incertaine (lire ci-dessous).