30 mois de prison requis pour 7 vols avec effraction

Trois Bruxellois sont accusés d’avoir dérobé des objets aux quatre coins de la Belgique, dont Burg-Reuland, pour les revendre.

Belga
30 mois de prison requis pour 7 vols avec effraction
Les objets volés étaient ensuite revendus. ©Paolese – stock.adobe.com

Trois Bruxellois étaient cités à comparaître pour vols et de recel devant le tribunal correctionnel d’Eupen, lundi. Les faits avaient été découverts le 20 août 2021 lorsqu’un restaurateur de Burg-Reuland avait repéré sur un site de seconde main des objets dérobés chez lui un peu plus tôt.

"Sur le profil du vendeur, on pouvait apercevoir une voiture et sa plaque d'immatriculation qui a permis d'identifier l'un des suspects", a expliqué la procureure. Une perquisition a été menée à son domicile de Molenbeek où divers objets volés ont ainsi été retrouvés. L'homme a également indiqué que d'autres outils étaient stockés chez un ami à Grimbergen en attendant d'être vendus. Les deux Bruxellois, poursuivis pour recel ont indiqué ne pas connaître l'origine frauduleuse des objets qu'ils avaient achetés à un troisième protagoniste, en pensant qu'ils étaient issus d'une faillite. Le vendeur, lui, a reconnu les sept vols commis à différents endroits du pays, entre le 9 et le 20 août.

Le ministère public, qui est convaincu que toutes les infractions sont établies et que les prévenus ne pouvaient pas ignorer la provenance des marchandises, réclame pour les receleurs des peines de 15 et 18 mois de prison assorties d’amendes de 1 600 euros. Le voleur risque, lui, une peine de 30 mois de prison et 2 000 euros d’amende.

Les avocats de la défense ont contesté le recel, estimant qu’il n’est pas établi qu’ils ont sciemment acheté des objets volés.

Si le voleur a reconnu les faits, son avocat a insisté sur son rôle, qui était celui d'un complice. "Le moteur et l'organisateur de ces vols est décédé dans un accident de la circulation", a indiqué l'avocat du prévenu.

Jugement le 7 mars.