Plan taxi: un véhicule saisi; Uber recevra un avertissement

La Région bruxelloise a fait procéder à la saisie du véhicule d’un chauffeur de LVC venant de Flandre, alors qu’il effectuait une course dans Bruxelles délivrée par la plate-forme Uber.

Plan taxi: un véhicule saisi; Uber recevra un avertissement

Celle-ci se verra adresser un avertissement, a affirmé vendredi le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz (Open Vld), devant le parlement bruxellois.

Celui-ci répondait au nom du ministre-président Rudi Vervoort (PS), en charge de ce dossier, à des questions du député Ecolo Hicham Tahli, à propos d’une saisie de véhicule effectuée jeudi soir peu à près 19h00, à Ixelles. Celui-ci souhaitait savoir si la plate-forme Uber serait sanctionnée.

Dans sa réponse au nom de Rudi Vervoort, Sven Gatz a précisé que les contrôleurs avaient constaté que la course avait été délivrée par la plate-forme de la multinationale à "un taxi flamand maraudant à Bruxelles".

"En prestant cette course, ce taxi viole la législation bruxelloise inscrite dans la réglementation européenne, dans le cadre fixé par la Cour constitutionnelle et celui de la reconnaissance mutuelle (ndlr: entre les Régions) appliqué en l’absence d’accord de coopération", a-t-il ajouté.

Toujours d’après la réponse du ministre-président bruxellois, un avertissement sera adressé à la plate-forme Uber qui a reçu un agrément (ndlr: provisoire dans le cadre de l’"ordonnance sparadrap"), le 10 janvier dernier.

"S’il est constaté qu’il y a une volonté délibérée de ne pas respecter l’ordonnance en vigueur, l’agrément pourrait être retiré", a encore dit le ministre.

Interrogé en marge de la séance plénière du parlement bruxellois, Hicham Tahli a indiqué, sur foi de témoignages de chauffeurs, que trois véhicules avaient été saisis vendredi lors d’une action de contrôle organisée au Boulevard des Invalides.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.