Plan taxi: mobilisation de taxis à Bruxelles pour réclamer des contrôles auprès des chauffeurs Uber

Plusieurs dizaines de chauffeurs de taxis ont commencé à se rassembler mardi vers 10h30 sur le rond-point Schuman à Bruxelles, avant d’être invités par la police de Bruxelles-Ixelles à se disperser dans le calme.

Plan taxi: mobilisation de taxis à Bruxelles pour réclamer des contrôles auprès des chauffeurs Uber

Ils ont alors migré vers la gare du Midi. Leur objectif est de former un cortège devant le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Les chauffeurs ont klaxonné sur leur passage mais n’ont pas bloqué la circulation entre le rond-point Schuman et la gare du Midi. La police a dénombré entre 50 et 60 taxis à hauteur du rond-point Schuman. La Fédération belge des taxis (FeBeT), qui est à l’initiative de cette mobilisation, estime qu’ils seront plus nombreux à la gare du Midi.

Les chauffeurs de taxis réclament des contrôles visant à assurer que des chauffeurs liés à Uber ne travaillent pas à Bruxelles sous des licences LVC (location de voiture avec chauffeur) de Flandre et de Wallonie. ‘‘Les élus bruxellois ont voté une ordonnance ‘Sparadrap’pour contourner le jugement en notre faveur et autoriser les LVC à faire du taxi. Et, maintenant, ils ne contrôlent pas les voitures qui viennent de Flandre et de Wallonie", déplore Khalid Ed-Denguir, président de la FeBeT. ‘‘Nous voulons qu’Uber arrête de donner des courses à Bruxelles à des LVC de Flandre et de Wallonie’.’

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.