Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur

La saison culturelle reprend vaille que vaille à Bruxelles. Ce week-end, vous y dégusterez un café sous les tropiques, croiserez un mythique réalisateur à la provoc surréaliste et serez envoûtés par les ombres d’un grand conteur. Et puis on vous a même trouvé un festival musical!

Julien Rensonnet
Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
Jan Bucquoy campe un bon mois à la Cinematek où le réalisateur surréaliste reçoit carte blanche en marge d’une rétrospective de son œuvre toujours aussi déjantée et provoc. ©Jan Bucquoy/ Cinematek

Suivre @JulienRENSONNET

Un p’tit café à Meise

Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
©Jardin Botanique de Meise

Au jardin botanique de Meise, en plein hiver, on a découvert… une nouvelle espèce de caféier ! Eh oui: l'institution de la périphérie est à la pointe de la recherche mondiale sur le précieux grain noir au parfum enivrant. L'un de ses chercheurs en a même déjà décrit… 9 espèces (sur les 11 recensées). Sans doute l'histoire de la Belgique en Afrique centrale n'y est-elle pas pour rien. Vous en découvrirez davantage sur le sujet à l'expo "Fort de Café", qui est tracée de l'entrée de l'immense domaine aux surchauffées serres tropicales, où s'épanouissent des caféiers et leurs alternatives. De quoi enlever les moufles, d'autant qu'un ticket spécial vous concocte une journée clef en main (avec visite guidée, lunch et parcours en petit train) qui se clôture évidemment par une dégustation.

+ "Fort de café" au jardin botanique de Meise, jusqu’au 18 avril, l’expo est comprise dans le prix d’entrée (3 à 9€, gratuit moins de 6 ans). Journée spéciale sur réservation (par ici): 55€ par personne.

Les petits papiers d’Andersen

L

Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
©Compagnie Artichoke

es textes d’Andersen racontés avec des découpages de papier: c’est le pari de la Compagnie Artichoke. Celle-ci assure s’inspirer de l’habitude avérée de l’auteur danois qui "aimait raconter ses histoires à la pointe de ses ciseaux, dans de magnifiques découpages colorés". Sapin, petite vendeuse d’allumettes, théière, soldats et sirène: ce week-end à l’Espace Lumen d’Ixelles, le spectacle "Contes de Papier" combine donc théâtre, théâtre d’ombres, découpages de papier et moments chantés musicaux. Les contes sont en effet mis en musique sur une partition piano de Schumann. Si vous en avez marre de la Reine des Neiges, voilà l’occasion idéale pour faire tendre une oreille de vos kets vers le classique. Le spectacle est suivi d’un atelier créatif (sur réservation).

+ "Contes de Papier", ces 15 15h) et 16 janvier (11h30 et 15h) à l’Espace Lumen (chaussée de Boondael, 36 à 1050 Ixelles), 9-18€

La vie sexuelle de Jan Bucquoy

Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
©Jan Bucquoy/ Cinematek

Le Bruxellois Jan Bucquoy prend les commandes de la Cinematek pour une rétrospective qui s’assortit d’une carte blanche. Le surréaliste réalisateur du cultissime "La vie sexuelle des Belges" et de sa suite non moins fameuse "Camping Cosmos" aligne autobiographies romancées ("L’art du couple"), farces sociologiques ("Les vacances de Noël") et journalisme social provoc ("Fermeture des usines Renault à Vilvoorde"). Une filmographie déviante et inconcevable en 2022, où sexe, mauvais goû et Noël Godin ne sont jamais loin. "Intelligent, subtil et belge", comme l’assure l’artiste lui-même. Dans sa carte blanche, Bucquoy convoque aussi les Ozu, Moretti, Kubrick, et l’introuvable "La maman et la putain" de Jean Eustache, quintessence de la Nouvelle Vague.

+ "Jan Bucquoy", rétrospective et carte blanche à la Cinematek, jusqu’au 2 février 2020

Dernières folies pour Django

Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
©Djangofolllies

Un festival de musique en temps de covid, ça reste possible. C’est le cas des Djangofolllies. Cet "hommage swinguant au géant du jazz manouche Django Reinhardt" s’ouvre ce week-end pour trois semaines. Les musiciens déplaceront leur roulotte (au figuré, hein) dans toute la Belgique, d’Anvers à Amay en passant par Jemeppe-sur-Sambre, La Louvière ou Charleroi. À Bruxelles, c’est aux Riches Claires, au Marni et au Théâtre Molière que ça se passe. On y annonce "musiciens confirmés ou jeunes talents gypsy". Profitez-en: les organisateurs décrivent ce rendez-vous comme "la toute dernière édition des Djangofolllies". Avant un tout nouveau concept dès 2023.

+ "Djangofolllies", jusqu’au 6 février 2022 à Bruxelles et ailleurs. Programmation complète et tickets en ligne

Dernière chasse aux sorcières

Ce week-end à Bruxelles, petit café, petits papiers et grand provocateur
©ULB

Dernier week-end pour la très copieuse expo "Witches". Derrière La thématique aguicheuse et tendance de la sorcière s'y cache une véritable réflexion de fond menée par des chercheur.euses et étudiant.es de l'ULB. À l'Espace Vanderborght sont ainsi rassemblés 400 œuvres et objets qui retracent la représentation des sorcières depuis les procès de la Renaissance jusqu'aux détournements de la pop culture. Sont exposés des documents médiévaux et renaissants, des tableaux, des pages de manuscrits, des instruments de torture, ainsi que des œuvres contemporaines. Mais aussi des masques de macrales et des géants wallons, des BD belges, des maisons de poupées, des livres de contes anciens et modernes et même une maquette Harry Potter. Au long du parcours, des livres jeunesse sont disposés à destination de vos kets, qui pourront même laisser un souvenir dessiné dans leur espace dédié.

+ "Witches", expo jusqu’au 16 janvier 2022 (10h-18h) à l’Espace Vanderborght, de 6 à 12€, sous CST.