Frédéric Krenc, nouveau juge belge à la Cour européenne des Droits de l’Homme: «La Cour est la conscience qui sonne l’alarme»

Frédéric Krenc sera le prochain juge belge à la Cour européenne des Droits de l’Homme. Pour l’Avenir, l’avocat bruxellois originaire d’Estinnes (Hainaut) partage sa vision de l’ultime rempart des libertés individuelles.

Ugo Petropoulos
Frédéric Krenc, nouveau juge belge à la Cour européenne des Droits de l’Homme: «La Cour est la conscience qui sonne l’alarme»
Frédéric Krenc siègera dès le 13 septembre à la Cour européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg.

Le 20 avril dernier, Frédéric Krenc était élu juge délégué par la Belgique à la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH). L’avocat bruxellois de 42 ans succèdera à Paul Lemmens le 13 septembre prochain. Avec 148 des 258 suffrages exprimés par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, sa désignation est apparue comme une évidence. À la légitimité parlementaire s’ajoute une légitimité professionnelle où les droits fondamentaux ont toujours balisé son parcours.