La Pro League édicte un nouveau protocole pour les stades, des règles plus strictes

La Pro League a publié mardi soir son nouveau protocole pour l’occupation des stades. Elle s’est concertée avec les autorités afin de finaliser les dispositions concernant l’organisation des matches des clubs de football professionnels, en D1A et D1B, avec public.

La Pro League édicte un nouveau protocole pour les stades, des règles plus strictes

Les clubs devront respecter ce nouveau protocole, qui voit passer la capacité des compartiments de 400 à 200 personnes, dès les matches de ce weekend. «Ce n'est pas un exercice évident compte tenu du peu de temps disponible», a écrit la Pro League dans son communiqué.

Le public peut donc toujours assister aux rencontres mais il faudra respecter de nouvelles mesures. En effet, dans chaque compartiment, les supporters devront porter à tout moment leur masque buccal. Pour faire respecter cette mesure, il est désormais interdit de manger, boire et fumer dans l'enceinte du stade.

Les fans seront également divisés par bulle de maximum quatre personnes et une distance de minimum 1,5 mètre sera d'application entre chaque bulle.

Fin août, la Pro League avait érigé un protocole en vue du retour des fans dans les stades des clubs des deux premières divisions belges de football. À l’issue du comité de concertation vendredi dernier, il n’était plus tout à fait adéquat.

«La Pro League va maintenant se mettre au travail avec les clubs et toutes les autorités compétentes afin d’intégrer le plus rapidement possible ces dispositions dans les protocoles», a ponctué l’association des clubs professionnels.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.