Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau

L’automne est là et c’est pourtant le printanier Parcours d’Artistes de Saint-Gilles qui anime les quartiers autour du Parvis. Au MIMA par ailleurs, les fauves sont lâchés. Et puis on dansera hip-hop, on groovera funk et on chinera design.

Julien Rensonnet
Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
Le Parcours d’Artistes de Saint-Gilles se tient finalement ces deux prochains week-ends avec un contingent de plus de 200 participants. ©Commune de Saint-Gilles

220 artistes saint-gillois

Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
©Commune de Saint-Gilles

Un atelier d'artiste, c'est exigu. Un biotope dangereux pour la faune urbaine par les temps qui courent. Pas d'inquiétude: le Parcours d'Artistes de Saint-Gilles ne craint pas de se faire croquer par le virus. Et maintient l'édition 2020 de sa biennale, «sans rassemblement et équipé de matériel sécurisant». Ils seront 220 dessinateurs, peintres, sculpteurs, graveurs, architectes, illustrateurs, plasticiens, poètes, cinéastes, calligraphes, joailliers, photographes et performeurs à vous y attendent pour ce 32e anniversaire initialement prévu en mai, en solo ou en collectifs. Plusieurs pôles rassembleront aussi des expos sur lesquels les curateurs mettent le focus: à la Maison du Peuple une résonance entre les œuvres du Musée d'Ixelles et celles de Saint-Gillois contemporains; le concept «Petits Formats» (des œuvres de 30X30 uniquement et mises aux enchères) à la Maison Pelgrims; les 100 Culottes à la bibliothèque; les photos de «Mariophanie» par Julie David de Lossy et Colin Delfosse au Jacques Franck;… L'événement se tient sur deux week-ends et s'enrichit d'un site web hypercomplet pour préparer votre promenade. Chemin faisant, il se pourrait que vous tombiez sur un mystérieux distributeur de poème pliés, accessibles pour 2€…

+ «Parcours d’Artistes de Saint-Gilles», du 26/09 au 04/10/2020 partout dans Saint-Gilles, gratuit. Infos sur les «Pôles» par ici. N’oubliez pas la Nuit des Galeries le 30 septembre.

Fauvisme street-art

Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
©ÉdA

Si vous n’avez pas encore la chance de voir l’expo Zoo au MIMA, ne loupez pas l’occase. Initialement prévue au printemps, celle-ci s’est ouverte au sortir du confinement pour épater vos mirettes jusqu’à janvier 2021. Plutôt que de tourner comme des lions en cage, les artistes y débrident leur animalité puisque cette ménagerie pop et grafiti se concentre sur l’anthropomorphisme. On vous assure, en tant que grands habitués du lieu, que cette nouvelle levée du musée du bord de canal vaut le détour pour toute la famille. Déjà, vos kets adoreront poser sur le trône à l’entrée des salles. Celles-ci alternent comme souvent dans l’ancienne brasserie entre toiles hybrides et installations, louchant sur le street-art contemporain. Partout, de toutes les couleurs, vous y verrez des bestioles qui vous feront furieusement songer aux dessins animés mais avec irrévérence, tantôt douce, tantôt ironique, tantôt sauvage, et toujours déviante. Un vrai carnaval des animaux.

+ « Zoo », au MIMA jusqu’au 3 janvier 2021, du mercredi au dimanche aux 39-41 quai du Hainaut à 1080 Molenbeek, entre 3 et 9,50€

Détour hip-hop par la danse

Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
©Detours Festival

Les festivals sont une espèce en voie de disparition depuis l’arrivée du Covid. Mais l’équipe du Detours a réussi à monter sa 11e édition. le rendez-vous international d’arts urbains mixe danse hip-hop et contemporaine, musique et street-art. Au programme: battles, performances, work in progress (au Centre Culturel Bruegel dans les Marolles). Ainsi que la première de la nouvelle création Abstrkt de la Compagnie No Way Back, à la Raffinerie à Molenbeek. «Abstrkt rassemble un panel de danseurs atypiques, ainsi que l’artiste-peintre-graffeur bruxellois Eyes-B», assure l’organisation. De quoi questionner le public «sur des thématiques plus larges comme l’individualité, la complexité de nos rapports, du microscopique à l’universel».

+ «Detours Festival», jusqu’au 26/09 au Centre Culturel Bruegel (1000 Bruxelles) et à la Raffinerie (1080 Molenbeek)

Jam in Jette fête ses 10 ans… sans festival

Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
©Jam’in Jette

Le Jam’in Jette n’a pu se tenir en mai. Mais les organisateurs ont tout de même réservé une surprise aux habitués de ce festival world gratuit et ouvert aux familles. Ce cadeau, c’est une fresque en hommage à la chanteuse et bassiste ivoirienne Manou Gallo. Cette œuvre street-art est due aux sprays de Samuel Idmtal et Orlando Kintero, pour faire voyager sur les terres chaudes du blues, du funk, de la soul et du reggae. 2e surprise: vous retrouverez ces couleurs typiques du Jam’in Jette ces ces 25 et 26 septembre à la Guinguette Fabiola du parc Roi Baudouin: car une petite sauterie s’organise pour l’inauguration de la fresque. Ce vendredi, l’ambiance sera aux boucles de DJ de la team locale et samedi, Manou Gallo elle-même honorera le parc de sa présence. Qui a dit que les concerts étaient un lointain souvenir?

+ «Inauguration de la fresque de Manou Gallo pour les 10 ans du Jam’in Jette», ces 25 (dès 17h) et 26 septembre dès 13h) à la Guinguette Fabiola du parc Roi Baudouin à Jette

Haut de la ville design

Ce week-end, Bruxelles a l’art tatoué dans la peau
©Uptown Design

Les boutiques chics du haut de la ville, boulevard de Waterloo et alentours, ont trouvé la parade pour attirer les curieux durant cette rentrée unique en son genre. Jusqu’au 27 septembre, elles se succèdent sur un itinéraire entre rue de Namur et du Grand Cerf, via la Toison d’Or. C’est ainsi une petite vingtaine d’adresses qui accueillent les artistes et créateurs, avec l’idée d’«offrir aux jeunes designers une précieuse visibilité en plein cœur de la capitale de l’Europe». De quoi faire d’une pierre deux coups: apprécier leurs talents et obtenir un prétexte tout trouvé pour se faufiler dans ces hauts lieux du luxe de la capitale…

+ «Uptown Design 2020», jusqu’au 27/09 dans les boutiques du boulevard de Waterloo et rues adjacentes, carte disponible en ligne

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...