Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale

Le Dimanche sans Voiture laisse les moteurs à l’arrêt ce week-end à Bruxelles. L’occasion aussi de s’offrir une plongée silencieuse dans l’un ou l’autre joyau architectural lors des Journées du Patrimoine. Et il y aura aussi de l’art congolais, du cirque, des manuscrits rarissimes et des burgers vegans.

Julien Rensonnet
Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale
Ce week-end se tiennent aussi les Journées du Patrimoine: lors du Dimanche sans Voiture, l’occasion est belle de s’offrir une visite dans les quartiers moins connus. ©patrimoine.brussels

Dimanche sans Voiture mais pas sans fête

 Les voitures interdites, c’est ce dimanche 20 septembre.
Les voitures interdites, c’est ce dimanche 20 septembre. ©BELGA

Le Dimanche sans Voiture n’est plus synonyme de fiesta dans tous les coins de Bruxelles. D’autant moins en ce mois de septembre de crise sanitaire. Mais reconnaissons-le: voir les kets gambader ou enfourcher le vélo sans risque dans la rue devant chez soi, c’est déjà une fête pour les Bruxellois.

Outre les Journées du Patrimoine (lire ci-dessous), il subsiste tout de même quelques activités. Ainsi, le Bucolique Brussels, traditionnelle journée champêtre au parc de Bruxelles, se transforme en terrasse où s'installe une microbrasserie. Des conférences et débats sur l'urgence climatique sont prévus au kiosque (gratuit sur réservation). Les animations mobilité se concentrent place de Brouckère pour le BXL 30 Tour(piste d'essai véhicules électrique et vélo-cargo, VR, expo ville 30…) Autre excellente habitude: le lancement de la saison du Bronx, le théâtre jeune public du quartier des quais. On nous y annonce une après-midi basée sur la glace, «plus de glace, et de la glace encore». À Ixelles, on note enfin le See-U Festivalce dimanche aux anciennes casernes (guinguette, vélodrome, vintage market, parcours d'artistes)

Regard sur le patrimoine

Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale
©patrimoine.brussels

Les Journées du Patrimoine se tiennent aussi ces samedi et dimanche à Bruxelles. En 2020, le thème de la couleur célèbre pavés gris, briques rouges, vitraux translucides, dorures de la Grand-Place ou pastels Art Nouveau. Comme toujours, il fallait se lever tôt pour réserver dans les hôtels de maîtres les plus prisés et beaucoup de visites y sont déjà complètes. Mais d'autres adresses moins clinquantes et tout aussi intéressantes vous attendent.

Ainsi, pourquoi pas vous attabler dans les cafés et brasseries mythiques (le Ciro, le Greenwich, la taverne Espérance, le Plattesteen, De Ultieme Hallucinatie, le Restaurant Vincent) pour en apprendre plus sur leurs décors Art Nouveau ou Néo-Renaissance?

Autre option: refaire le film des cinémas anciens et modernes (le Movy Club, le Palace, le Rio). Des lieux méconnus (l’Atelier 35 à Koekelberg, la chapelle Sainte-Julienne à Saint-Josse, le paquebot de l’École d’Arts SASASA à Schaerbeek, la Fondation Universitaire à Trône) méritent aussi le détour.

Pour ceux qui ont la bougeotte, des promenades guidées sont programmées partout dans Bruxelles, à pied ou à vélo. (On note les intrigantes «Le monde coloré du secteur marchand», «Le petit patrimoine quotidien autour de Bruxelles Ouest», «Les pavés bruxellois: 50 nuances de gris» ou la virée en bus «Sur les traces colorées de Jean Glibert»)

+ «Journées du Patrimoine 2020», partout dans Bruxelles ces 19 et 20/09, programme complet et réservation sur le site de l’événement. Un conseil: ne traînez pas. Point info aux Halles Saint-Géry

L’art congolais au parc

Bers Grandsinge s’est installé à Bruxelles sous les conseils de Basquiat.
Bers Grandsinge s’est installé à Bruxelles sous les conseils de Basquiat. ©Bers Grandsinge

L’art contemporain de la diaspora congolaise reste méconnu en Belgique. Voire carrément inconnu. À défaut d’entrée dans les grands musées contemporains, une partie des artistes bruxellois originaires de l’ancien Zaïre expose jusqu’au 27 septembre sur… les grilles du parc de Bruxelles. Le rendez-vous s’appelle «Arts Congo Eza», soit en quelque sorte «Les arts congolais existent». Les panneaux, qui sont en réalité des repros des œuvres originales, font face au palais Royal. Ce qu’on ne peut s’empêcher de voir comme un pied de nez ironique dans le contexte actuel de prise de conscience décoloniale.

Les artistes exposés sont Agnès Lalau, Naomi Waku, Mireille Asia Nyembo, Odette Watshini Messager, Mufuki Mukuna, Nelson Louis, Bayunga Kialeuka, Gilles Mayk Navangi, Florence Akyams, Bers Grandsinge, Lisette Lombe, Precy Numbi et David Katshiunga. «Parce qu’aujourd’hui, en 2020, en contexte post-colonial, les artistes prennent la parole et la plume pour vous dire qui ils-elles sont», assurent les curatrices Anne Wetsi Mpoma et Gia Abrassart.

+ «Ars Congo Eza», jusqu’au 27 septembre sur les grilles du parc de Bruxelles

Inestimables trésors de papier

Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale
©Belga

C’est un fantastique nouveau musée qui s’ouvre ce 18 septembre à la Bibliothèque Royale: celui de la Librairie des Ducs de Bourgogne, qui dirigèrent nos terres au XVe siècle. Cette collection «unique» de manuscrits de plus de 600 ans repose désormais dans un écrin digne de ce trésor national d’une valeur inestimable. L’introduction du nouvel espace muséal, à la scénographie soignée, se déroule dans la chapelle de Nassau, seul vestige gothique du palais qui s’y élevait jadis. Le musée s’étend ensuite dans les ailes modernes de la KBR sur 1500m2. Il présente quelques-uns des époustouflants chefs-d’œuvre amassés par Philippe le Bon, qui possédait plus de 900 ouvrages qui cherchaient, dans la visée encyclopédique de son époque, à couvrir l’ensemble des connaissances. Miniatures, enluminures, estampes, retables vous y offrent une fascinante plongée dans le monde médiéval, tournant déjà une page vers l’esprit renaissant.

+ «KBR Museum», du mardi au dimanche de 10 à 18h, 8€/11€, gratuit pour les moins de 18 ans

Apprentis circassiens

Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale
©Espace Catastrophe

Ce samedi 19 septembre, l’Espace Catastrophe organise sa journée portes ouvertes. L’idée est de rencontrer les équipes de l’école de cirque et surtout d’essayer et observer les différentes disciplines. Trapèze, cordes, clowns, magie, contorsion, équilibre, marionnettes, jonglerie, mat, cerceau, danse, théâtre d’objets, parkour: le programme est très dense et se compose d’ateliers tout au long de la journée, dessiné pour différents niveaux. Les organisateurs y annoncent «le choc des biscotos».

+ «Open Day de l’Espace Catastrophe», de 10 à 22h, 18 rue de la Glacière, 1060 Saint-Gilles. Inscription en ligne nécessaire

Manger vegan mais surtout gourmand

Ce week-end à Bruxelles, Dimanche sans Voiture, vrai patrimoine de la capitale
©Life Vegan Festival

Foodies, le Life Vegan Street Festival vous attend ce samedi 19 septembre sur le Vismet, au pied de Sainte-Catherine dans le centre de Bruxelles. Il s’agit de la 3e édition consacrée à ce régime alimentaire privilégié par toujours plus de Belges, à l’époque du réchauffement climatique. Des produits sains et responsables seront proposés par les foodtrucks présents, à déguster sur une sélection musicale au poil. Attention: covid oblige, il faudra réserver un créneau horaire pour accéder (gratuitement) au site.

+ «Life Vegan Street Festival», ce samedi 19 septembre sur le Vismet, de 10 à 22h. N’oubliez pas de réserver votre créneau horaire par ici.