Plus de 250 millions d’euros d’aide promis au Liban

Union européenne, France, États-Unis, Suisse... Les aides au Liban devraient se multiplier dans les prochains jours. On fait le point.

Plus de 250 millions d’euros d’aide promis au Liban

L’aide d’urgence collectée dimanche au cours d’une visioconférence coorganisée par la France et l’ONU pour le Liban après l’explosion qui a dévasté Beyrouth s’élève à un peu plus de 250 millions d’euros, a annoncé l’Elysée.

L’aide s’accélérait dimanche. Le montant total de «l’aide d’urgence engagée ou mobilisable à brève échéance» est de 252,7 millions d’euros, dont 30 millions d’euros de la part de la France, a précisé la présidence française.

La France a mis en place un pont aérien et maritime qui permettra d’envoyer plus de 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide alimentaire. Il a également dépêché des matériaux de reconstruction et des experts pour identifier les causes de la catastrophe.

Du côté de l’Union européenne, un nouveau financement de 30 millions d’euros a été annoncé, «afin de répondre aux besoins les plus pressants» des habitants de Beyrouth, en plus des 33 millions déjà annoncés jeudi.

L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a lui annoncé une aide d’urgence de 50 millions de dollars et indiqué que la contribution «à la reconstruction de Beyrouth» serait fixée «dans les prochains jours». Le Koweit débloque environ 40 millions de dollars.

Sans donner de chiffres, Donald Trump a annoncé que son pays était «désireux de continuer à fournir une aide au peuple libanais».

Au Royaume-Uni, un aide de 20 millions de livres est promise, en plus des cinq déjà annoncés pour le soutien d’urgence, notamment via la Croix Rouge britannique. Londres a notamment envoyé à Beyrouth une équipe médicale et des experts en aide humanitaire tandis qu’un navire de la Royal Navy, le HMS Enterprise, y est attendu.

L’Espagne va envoyer mardi un avion de l’armée avec du matériel médical et des équipements pour les sans-abri. Elle donnera 10 tonnes de blé, distribuées par la fondation Olof Palme.

La Norvège porte son aide à 70 millions de couronnes (6,5 millions d’euros), le Danemark débloque environ 20 millions d’euros et la Suisse quatre millions de francs suisses (3,7 millions d’euros). Outre une aide de 5 millions d’euros, Chypre met à disposition son aéroport et ses ports, proches du Liban.

Le Brésil enverra des médicaments et du matériel médical par avion, puis 4.000 tonnes de riz par bateau, a annoncé le président Jair Bolsonaro durant la conférence.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.