Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion

Une file de camions à Bruxelles? Non, ce n’est pas un bouchon, mais le retour du festival food-trucks et ses 80 cuisines mobiles: miam! Ce week-end, vous fêterez aussi la verdure et l’air pur (si si), protesterez et vous revigorerez à l’eau-de-vie. Et puis: plongez!

Julien Rensonnet
Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
07 may 2016, Various illustrations in Brussels Belgium, during the Iris Day Reporters / STG ©Reporters / STG

La piscine qui va faire des vagues

Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
©Pool is Cool

Il faut chaud: vous avez remarqué? Par contre, les meilleures solutions pour faire descendre la fièvre corporelle et stopper la sueur à Bruxelles n'ont toujours pas changé: une pils bien fraîche et une douche froide. Parce que rayon baignade, ça reste le calme plat. Ben oui: nager dans le canal risque de vous faire devenir tout vert. Sans compter que les péniches sont plus lourdes que des bouées en plastique... Le rendez-vous de la Plage du Nord, prévu ce vendredi dans la fontaine du rond-point de la Gare du Nord (vous avez bien lu) risque donc de faire des vagues. Imaginé par le collectif Pool is Cool, qui milite pour davantage d'eaux de baignades à Bruxelles et déjà à la manœuvre de la piscine du Bozar l'été 2017, il transforme l'artère réservée aux voitures en plage avec bar et transats. Top cool.

+ «La Plage Nord», ce vendredi dans la fontaine du rond-point de la Gare du Nord, boulevard Albert II à 1000 Bruxelles, à partir de 12h

Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
©Reporters / QUINET

C'est déjà la 5e édition du Brussels Food Truck Festival. Et c'est vrai qu'on s'habitue à croiser ces descendants des baraques à frites dans les rues de Bruxelles. Ce n'est pas une raison pour bouder le rendez-vous qui se déroule cette année boulevard du roi Albert II (pas de bol si vous bossez dans le coin, ça va pas aider à vous évader). Après le gigantisme de 2017 où un record mondial de roulottes a été battu, l'organisation se recentre ce week-end «sur la qualité et la diversité» avec 80 food-trucks. Comme d'hab, on voyagera entre continents pour goûter aux tacos, aux burgers, aux piadinas, aux nouilles, aux samoussas, aux pitas, aux glaces, aux cupcakes, aux crêpes ou aux bananes plantains. Le tout en version carné, végé ou vegan. Attention: la toute grande foule est attendue. Ce qui risque de générer quelques bouchons. Quoi de plus habituel à Bruxelles, entre des camions, hein, finalement?

+ «Brussels Food Truck Festival», jusqu’au 3 juin (12h-23h30 sauf dimanche 21h), boulevard Albert II à 1000 Bruxelles

Plus belle l’eau-de-vie

Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
©Reporters / Unlisted

Les alcools forts, ceux qu'on appelle «spiritueux» ou «eau-de-vie», reviennent... fort. D'une part, le whisky n'est plus associé uniquement au fauteuil club, au cigare et ventres bedonnants et âgés. Qu'il soit américain, écossais ou belge, il a désormais ses «geeks» comme la bière a les siens. D'autre part, le cocktail ne se limite plus au mojito ou aux mélanges «limonade» bien fluos des multinationales: il (re)devient un art que des bars branchés revendiquent partout dans Bruxelles. Il ne manquait donc qu'un festival pour officialiser ce retour en grâce. C'est ce que se sont dit les organisateurs du premier Belgian Whisky & Spirits Festival (BWSF), qui se gare ce week-end à Autoworld. Les artisans locaux et mondiaux y joueront des coudes face aux géants du secteur puisque des centaines de whiskys, rhums, vodkas, gins, cognacs et tequilas y feront fondre les glaçons. Vous y goûterez aussi les deux tendances du moment: le saké japonais et le pisco péruvien.

+ Belgian Whisky & Spirits Festival, du 1 au 3 juin à Autoworld, 30€/jour avec 5 jetons de dégustation compris

+ LIRE AUSSI | Philippe a un grain pour les spiritueux: il crée le Brussels Dry Gin

Vert j’espère (malgré tout)

Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
©Bruxelles Environnement

La chaleur a dopé les pics de pollution? Le chantier Reyers a dopé les files? Qu'à cela ne tienne: Bruxelles fête quand même l'environnement ce week-end. Le samedi, l'événement se centre sur le BELExpo, la nouvelle expo permanente à destination des enfants que Bruxelles Environnement inaugure tout juste dans son grille-pain de Tour & Taxis. Vos kids y seront invités à relever des défis pour améliorer la qualité de vie à Bruxelles: course cycliste futuriste, jardinage ou recette du dentifrice zéro déchet. Pour le week-end d'ouverture, l'entrée est gratuite. Dimanche, rendez-vous au Cinquantenaire pour rencontrer les associations, participer aux animations et déguster un petit plat «slow food» comme on sait les servir chez nous.

+ «Festival de l’Environnement», ce samedi 2 juin au BELExpo (gratuit) et ce dimanche 3 juin pour la Fête de l’Environnement au parc du Cinquantenaire

La chienlit au MIMA

Ce week-end, Bruxelles est belle comme un camion
©EdA - J. R.

Faisant face aux événements de Mai 68, De Gaulle aurait expliqué sa position aux journalistes en utilisant cette phrase restée célèbre: «La réforme, oui; la chienlit, non». Ce qui eu deux mérites. D'abord ressusciter le mot, désuet, désignant un personnage folklorique du carnaval de Paris. Et ensuite inspirer les affichistes aux poings levés dont les tracts et slogans fleurissaient partout. Des dizaines de ces posters français ouvrent le parcours de la nouvelle expo du MIMA, qui se consacre aux affiches contestataires du monde entier. Outre le percutant des messages placardés lors de la guerre du Vietnam, pour la libération des femmes, contre le racisme, la répression policière et la chasse à la baleine ou vantant le Peace&Love, c'est aussi la beauté graphique de cette collection de sérigraphies du Français Michaël Lellouche qui saute aux yeux. Le hashtag Twitter pas plus que le post Instagram n'ont décidément rien inventé.

+ «Get Up, Stand Up, Changing the World with posters 1968-1973», au MIMA jusqu’au 30 septembre 2018, quai du Hainaut 39-41 à 1080 Molenbeek, fermé lundi et mardi